Football

Foot - Ligue 1 : vainqueurs de Lorient (3-2), les Girondins de Bordeaux grignotent

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde mercredi 26 février 2014 à 6:00

Guillaume Hoarau n'avait plus marqué en Ligue 1 depuis le 3 novembre 2012.
Guillaume Hoarau n'avait plus marqué en Ligue 1 depuis le 3 novembre 2012. © Radio France - Pierre Breteau

Les Girondins devaient gagner pour rester dans la course à l'Europe. Ils l'ont fait dans un match débridé où ils ont alterné le bon et le moins bon. Mais leurs attaquants ont retrouvé le chemin des filets. Les voilà revenus à six points du podium.

Six points en quatre jours. Bordeaux a aligné deux victoires consécutives à domicile, une performance qu'il avait déjà accomplie mi-décembre en battant successivement Lille et Valenciennes.

Après le succès remporté sur le fil face à Évian-Thonon (2-1) samedi, les Girondins se sont encore fait peur. D'abord quand Diallo a répondu illico à l'ouverture du score de Henri Saivet, ensuite quand le but de Koné a rendu l'atmosphère irrespirable au cours des cinq dernières minutes .

Entre temps, les "géants" avaient frappé. Cheick Diabaté, avant la pause, pour son huitième but de la saison et Guillaume Hoarau, à vingt minutes de la fin, pour le but du break, son premier depuis son arrivée au Haillan cet hiver.

"Je suis content pour mon but mais surtout pour celui de Guillaume." — Cheick Diabaté

Dire que les Girondins ont maîtrisé serait mentir. Leur entame de match a été souffreteuse et, avec un peu plus de méchanceté offensive, Lorient aurait dû prendre les commandes dans ce match. 

Christian Gourcuff : "On n'a pas voulu gagner, on a fait preuve de suffisance"

Francis Gillot n'est donc pas complètement rassuré même si l'efficacité retrouvée de ses attaquants est une bonne nouvelle dans l'optique du sprint qui s'annonce.

Francis Gillot : "On tombe dans une fébrilité qui est incompréhensible"

Septième au classement, Bordeaux est encore loin de l'Europe mais il a en partie "effacé" un mois de janvier calamiteux . L'avenir, à commencer par le déplacement à Sochaux samedi, dira s'il a les moyens de rester au contact de Lyon, Marseille, Saint-Étienne et consorts.

Guillaume Hoarau : "Faut pas finir cette saison avec des regrets"

Partager sur :