Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Foot - Ligue 2 : le FC Metz brise la malédiction cristolienne

samedi 22 août 2015 à 3:18 Par Thomas Jeangeorge, France Bleu Lorraine Nord

Ce vendredi à l’occasion de la 4ème journée de la Ligue 2, le FC Metz s’est imposé à Créteil (1-2). C’est le premier succès lorrain au stade Dominique Duvauchelle. Une victoire aux forceps, selon le belge messin, José Riga.

Le 11 grenat à Créteil
Le 11 grenat à Créteil © Radio France

Pour débuter cette rencontre au stade Dominique Duvauchelle, José Riga, le coach grenat, décide d’innover un peu. Dans le couloir droit, le technicien belge décide d’aligner l’espagnol Ivan Balliu plutôt que le malien Dieudonné Gbacklé. Sur le front de l’attaque, après ses prestations peu convaincantes contre Valenciennes et à Sochaux, Amido Baldé est sacrifié au profit du vénézuélien, Juan Manuel Falcon.

 Une chaleur écrasante et des messins étouffés.

 32 degrés au coup d’envoi de cette rencontre du haut de tableau. Une chaleur écrasante dont profite l’US Créteil pour emballer le match dès les premières minutes. La possession et la maîtrise technique sont franciliennes. Après seulement 5 minutes, Le cristolien Augusto prend de vitesse l’espagnol Balliu et centre en retrait pour Sacha Clémence qui d’une frappe sèche trompe le portier messin.(0-1)Après 270 minutes d’invincibilité en Ligue 2, Thomas Didillon encaisse son tout premier but. Après cette ouverture du score, le FC Metz peine à réagir. Les grenats se contentent de frappes de loin, toutes hors cadre. Pendant ce temps, Créteil gère son avantage et est à deux doigts en fin de première période sur une frappe de Florent Mollet de doubler la mise. Fort heureusement, sa frappe finit au dessus.

Gbacklé sonne la révolte

 A la pause, le coach José Riga, décide de prendre plus de risques. Romain Métanire est remplacé par le malien Dieudonné Gbacklé. Le jeune milieu de terrain de 19 ans sera le moteur du redressement Grenat. A la 55ème minute, il obtient un pénalty certes un peu généreux. Yéni N’Gbakoto le frappe mais il est détourné par le portier Christophe Kerboriou. Mais fort heureusement, le ballon revient dans les pieds de Gaétan Bussmann qui trompe le gardien francilien (1-1). 10 minutes plus tard, revigorés par cette égalisation, les grenats obtiennent un second pénalty que se charge de réussir le capitaine Kévin Lejeune (1-2). Le vétéran messin signe là son troisième but de la saison. Après le réveil de l’attaque messine, c’est autour de Thomas Didillon de se mettre en évidence. Le gardien lorrain va littéralement écœurer les franciliens, en multipliant les parades et les arrêts réflexes. Les grenats sont donc renversants et un brun chanceux, mais ils sont surtout invaincus et en attendant le match Nîmes-Nancy, ils sont leaders du championnat de Ligue 2, après 4 journées de championnat. 

 

Les ultras messins à Créteil - Radio France
Les ultras messins à Créteil © Radio France - Thomas Jeangeorge