Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Foot : Tout savoir sur la méthode Montanier à Lens

jeudi 7 juin 2018 à 12:19 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Nord

Le nouveau coach lensois met en avant "le projet de vie avant le projet de jeu". Lui et les dirigeants du club veulent clairement tourner la page d'une saison ratée chez les sang et or. Il va y avoir du ménage dans le vestiaire.

Philippe Montanier, était présenté à la presse, le 6 juin 2018, au centre d'entraînement de la Gaillette
Philippe Montanier, était présenté à la presse, le 6 juin 2018, au centre d'entraînement de la Gaillette © Radio France - Stéphane Barbereau

Lens, France

L'homme doit incarner le renouveau et les valeurs lensoises du club. Il semble être l'homme de la situation tant il est difficile de trouver des critiques sur Philippe Montanier, surtout à la lecture de son CV : Il a emmené Boulogne sur Mer en cinq ans du championnat de CFA à la Ligue 1, a laissé de bons souvenirs après deux saisons avec Valenciennes en ligue 1 et a également emmené le club espagnol de la Real Sociedad vers le sommet de la Liga dans un championnat très relevé en 2011, l'année où il avait même été sacré meilleur entraîneur du championnat d'Espagne de football.

La montée comme objectif à moyen terme

Si le retour en ligue 1 reste l'objectif du club, la montée n'est pas programmé à tout prix pour cette année selon Philippe Montanier : 

Avant de se donner un objectif, je veux donner un état d'esprit, un maximum de qualité et de valeurs mais si ça nous sourit dès la première année, tant mieux

Et Philippe Montanier, qui connaît bien la région, veut remettre au coeur de son équipe des valeurs fortes dans notre région : "la générosité, le goût du travail"

Réécoutez l'interview de Philippe Montanier, invité de France Bleu Nord

Parmi les dirigeants, on ne souhaite pas renouveler les erreurs du passé, notamment en terme de recrutement. Eric Roy, le directeur sportif du RC Lens fait le portrait-robot des joueurs à recruter, ce qui donne en creux, le constat des profils de joueurs qui n'ont pas réussi leur passage lensois : 

On veut plus d'expérience, de professionnalisme de la part des joueurs dans leur rapport au métier, des joueurs aiment se lever le matin pour aller s'entraîner, qui aiment le foot tout simplement. Je crois qu'on a eu quelques dérapages ces derniers mois. L'effectif n'était pas taillé pour l'objectif qui était annoncé

Entraîneurs et dirigeants main dans la main pour redonner des valeurs au RC Lens

Ces changements vont se faire sentir dans le vestiaire : 20 joueurs sur 36 vont quitter le club ou s'apprêtent à le faire. parce qu'ils sont en fin de contrat, de prêt (Clément Chantôme), ou qu'ils ne font pas partie du projet sportif. Pour certains, il y a aussi les à-côté qui ont sans doute joué : Nicolas Douchez, condamné en février à 10 000€ d'amende pour des violences en état d'ivresse sur une femme lors d'une soirée à paris, fin 2017, paie sans doute ce manque d'exemplarité pointé par Eric Roy. 

Nicolas Douchez, gardien du RC Lens lors de la saison 2017/2018 - Maxppp
Nicolas Douchez, gardien du RC Lens lors de la saison 2017/2018 © Maxppp - Johan Ben Azzouz

Brice Dja Djéjé, soupçonné de violences en vers sa femme, est sans doute dans le même cas de figure.

Faire davantage appel au centre de formation, un budget en forte baisse

Philippe Montanier parle de discussions communes avec les dirigeants pour les recrues à venir. L'entraîneur souhaite un effectif professionnel plus restreint, avec l'arrivée de jeunes issus du centre de formation et à fort potentiel. Un choix qui a sans doute le mérite de rentrer dans le budget plus resserré du club cette saison : il sera en baisse de 6 millions d'euros par rapport à l'an passé pour se chiffrer à 35 millions d'euros.

Les dirigeants du club refusent de dévoiler l'enveloppe destinée au recrutement de nouveaux joueurs, tout comme ils ne veulent pas détailler les noms des partants mais ils ont révélé l'arrivée de 4 joueurs, ce mercredi : le gardien de l'AC Ajaccio, Jean-Louis Leca, le latéral droit venu de Clermont-Ferrand, Fabien Centonze, le latéral gauche venu du club sénégalais de Diambars, Arial Mendy et l'attaquant venu d'Orléans, Arthur Gomis.