Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Football, Cherbourg se maintient en National 3 la saison prochaine

Par

Le club de football cherbourgeois a subi la crise du coronavirus et son budget se trouvait amputé d'un tiers. Les partenaires privés ont mis la main à la poche et permettent à l'équipe première de se maintenir en N3.

Gérard Gohel, le président de l'ASC Football, soulagé d'éviter la relégation Gérard Gohel, le président de l'ASC Football, soulagé d'éviter la relégation
Gérard Gohel, le président de l'ASC Football, soulagé d'éviter la relégation © Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE TEAMSHOOT

L'AS Cherbourg football jouera bien la saison prochaine prochaine en National 3. La décision a été validée ce vendredi par la commission de contrôle de la Ligue de Normandie.  

Publicité
Logo France Bleu

Début juin, les dirigeants du club cherbourgeois avaient été convoqués par cette commission pour s'expliquer sur le déficit de l'ASC d'environ 110 000 euros, auquel s'ajoutait 40.000 euros d'amende de l'URSAFF. Mais pour son président, ce déficit était uniquement lié au confinement."On avait perdu un tiers des partenariats privés pendant le confinement", précise Gérard Gohel. Ces sponsors représentent 60% du budget du club, selon l'ASC.

80 000 euros trouvés en 15 jours pour sauver l'ASC

L'ASC a réussi à combler une partie du déficit grâce à ses partenaires privés. Ils ont versé 80.000 €uros supplémentaires.  L'équipe première évite ainsi une rétrogradation.   

Un soulagement pour son président car cela récompense les bons résultats de cette saison des 400 licenciés répartis dans 22 équipes.  "On était en 2ème de National 3 avant le confinement, la réserve est montée en Régional 1 ainsi que la 5ème place de l'équipe féminine en R1.", se réjouit Gérard Gohel.

Le club vise toujours une remontée rapide en National 2  avant de retrouver le National que l'ASC a connu pendant deux nombreuses années en arrivant aux portes de la Ligue 2. "Je me bats toujours pour trouver des soutiens financiers étrangers", explique Gérard Gohel. "On n'a pas encore réussi, mais j'ai bon espoir d'y arriver et cela permettrait de faire quelque chose de fantastique".

Publicité
Logo France Bleu