Football

Football - Coupe de France : il y aura deux matches entre Bergerac et Trélissac !

Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord jeudi 12 octobre 2017 à 17:26

Les Bergeracois avaient joué Lille en 8e de finale de la Coupe de France
Les Bergeracois avaient joué Lille en 8e de finale de la Coupe de France © Maxppp - Maxppp

Les tirages au sort du 2e tour féminin de la coupe de France de football et du 6e tour masculin ont eu lieu ce jeudi 12 octobre à Bordeaux. Bergerac et Trélissac vont s'affronter lors de deux matches différents.

Les tirages au sort du 2e tour féminin de la coupe de France de football et du 6e tour masculin ont eu lieu ce jeudi 12 octobre à Bordeaux. Bergerac et Trélissac vont s'affronter lors de deux matches différents.

D'abord, les féminines s'affronteront. Trélissac recevra Bergerac. Ce sera les 28 ou 29 octobre. Une affiche entre deux équipes de Régionale 1.

Mais l'affiche qui fera retenir les souffle de tous les Périgourdins, ce sera le match du 6e tour de la Coupe de France entre Bergerac et Trélissac. Les Bergeracois se rendront à Trélissac pour jouer le match, le week end du 21 et 22 octobre. Christophe Fauvel, le président du BPFC a déjà prévenu : si Trélissac demande à jouer le samedi soir, il sera d'accord.

Le match aura d'autant plus de saveur, qu'il opposera deux équipes du Périgord qui ne devaient a priori pas s'affronter cette année, car le BPFC et Trélissac ne sont plus dans la même poule de Nationale 2. Et leurs fortunes sont diverses en ce début de saison. Bergerac est en haut du tableau de sa poule (actuellement deuxième) et fait un excellent début de saison.

"La motivation sera exacerbée puisqu'il en va d'une pseudo suprématie départementale" dit Christophe Fauvel, le président du BPFC

Pour Régis Vergne, le coach de Trélissac, "ce n'est pas la suprématie départementale qui est en jeu, mais un match comme un autre, il y a deux trajectoires différentes, et donc ce sera un match qui peut apporter beaucoup de confiance si on gagne" dit-il

En revanche, Trélissac n'a pas encore gagné un seul match et pointe en queue de classement de sa poule (avant dernier à la différence de buts). C'est la main de Saïd Ennjumi, président de la Ligue de Nouvelle Aquitaine de football et celle de Steve Savidan ex joueur pro qui ont décidé de ce derby qui s'annonce bouillant et empli de rivalités. Il devrait en tout cas y avoir beaucoup de monde à Firmin Daudou ce samedi 21 octobre.

Au tour suivant, il y aura donc forcément un club périgourdin, qui affrontera peut-être une équipe de Ligue 2.