Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Football : déception et frustration après le match nul du Losc contre Guingamp

dimanche 15 avril 2018 à 9:44 Par Julie Szmul, France Bleu Nord

Les Lillois y ont cru jusqu'au bout : ils menaient 2-0 contre Guingamp, lorsque les Bretons sont revenus au score dans les quatre dernières minutes du match. Résultat, match nul 2 partout, et toujours une 19e place pour le Losc au classement de Ligue 1.

Le Losc a failli remporter sa première victoire depuis la fin du mois de janvier... Mais c'est raté.
Le Losc a failli remporter sa première victoire depuis la fin du mois de janvier... Mais c'est raté. © Maxppp - Pierre Le Masson

Lille, France

C'est une terrible déception pour le Losc : ils terminent leur match contre Guingamp sur un match nul 2-2, alors qu'ils ont dominé toute la rencontre. Frustration et colère, forcément, dans les vestiaires du stade Pierre Mauroy.

Tout avait pourtant bien commencé : les Lillois, combatifs, menaient 2-0 contre leur adversaire breton à quatre minutes de la fin du match. Un but de Nicolas Pépé à la 55e minute, un autre de Luis Araujo deux minutes plus tard. Le Losc y croit, sauf que... Dans les cinq minutes d'arrêts de jeu, le défenseur Junior Alonzo marque contre son camp. Dans la foulée, le capitaine de Guingamp Jimmy Briand égalise. 

Le coach, Christophe Galter a du mal à cacher sa déception : "C'est un vrai ascenseur émotionnel, ce qu'il se passe à la 91e et à la 93e minute... Mais c'est comme ça".

C'est le lot des équipes qui sont dans le dur, qui se battent pour le maintien.

A l'image de ses partenaires, le milieu de terrain lillois, Yves Bissouma, est sous le coup de cette fin de match catastrophique :

Un match, ça dure 95 minutes. Nous, on a joué pendant 90 minutes.

Score final : deux partout, une 19e place au classement, alors qu'il ne reste que cinq matchs avant la fin de la saison.