Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Football : des arbitres lorrains réclament plus de respect et de sécurité

mardi 13 août 2013 à 18:41 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord

Une lettre ouverte d'arbitres de football amateurs lorrains est en ligne sur Internet. Ils réclament plus de soutien de leurs instances en cas de violences. Le titre de cette lettre : "respect et sécurité pour tous".

Arbitres messins
Arbitres messins - François Pelleray

Le déclencheur de cette lettre ouverte : les sanctions prononcées récemment contre des joueurs du club vosgien de Châtenois. Des sanctions sportives individuelles jugées trop faibles, elles ont été réduites en appel car il manquait des informations pour désigner formellement les auteurs de l’agression d’un observateur de la Ligue régionale de football au bord du terrain. Néanmoins, la sanction collective est forte, puisque l’équipe est rétrogradée.

 

« Pas protégés à notre juste valeur »

Pour, Eric Wernet, un des  représentants des arbitres messin, cette affaire est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. « Certains arbitres ont senti qu’ils n’étaient pas protégés comme ils devraient l’être » .

 

ARBITRES PIF

En réaction, les instances de la Ligue régionale de football ont convoqué une réunion le jeudi 8 août, pour expliquer ces sanctions. « Le problème est de disposer d’éléments suffisants pour sanctionner les auteurs d’agression. Les procès verbaux d’après match doivent être plus précis » , insiste le président du district de Moselle, Christophe Sollner.

 

ARBITRES PAF

Les arbitres présents à cette réunion du 8 août ont notamment proposé d'instaurer le témoignage anonyme pour dénoncer les faits de violence, de faire descendre les équipes les moins fair-play ou encore d'installer la vidéosurveillance autour des terrains.

Selon les chiffres de la Ligue régionale de football, seuls 2,3% des matchs ont été perturbés la saison dernière en Moselle, ce qui représente 276 rencontres.