Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Football : à Bordeaux, l'équipe de France féminine tient la Suède en échec (0-0)

mardi 28 novembre 2017 à 0:56 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Trois jours après une lourde défaite en Allemagne (4-0), l'équipe de France s'est remise à l'endroit en faisant match nul (0-0) face à la Suède ce lundi. A moins de deux ans de la coupe du monde en France, près de 12 000 personnes étaient venues la supporter au stade Chaban Delmas de Bordeaux.

La Montpellieraine Sakina Karchaoui a été très active sur son aile gauche.
La Montpellieraine Sakina Karchaoui a été très active sur son aile gauche. © Maxppp - Maxppp

Beaucoup de drapeaux, une Marseillaise à gorge déployée... Certes, il n'y avait que 12 000 spectateurs au stade Chaban Delmas lundi, soir, bien loin des 25 000 espérés par la fédération française. Mais ils ont fait du bruit, avec beaucoup de jeunes filles des clubs de football girondins, heureuses de voir leurs idoles en action. Et puis, à moins de deux ans de la Coupe du monde en France, l'affluence a quand même réjoui la sélectionneuse Corinne Diacre. "Aujourd'hui, on fait jamais moins de 10 000 personnes, quelque soit le stade, l’horaire et la saison. Déplacer 12 000 personnes alors qu'il n'a pas fait chaud, c'est plutôt bien".

La sélectionneuse Corinne Diacre s'est dit satisfaite de l'affluence au stade Chaban Delmas. - Maxppp
La sélectionneuse Corinne Diacre s'est dit satisfaite de l'affluence au stade Chaban Delmas. © Maxppp - Maxppp

Le public n'aura par contre pas vraiment eu l'occasion de se réchauffer avec la prestation des deux équipes, entre des Françaises venues pour se rassurer et un bloc suédois compact. Si le début de match avait été à l'avantage des Jaunes et Bleues, notamment animé par la vitesse de l'ailière gauche Andersson, les Françaises ont peu à peu mis le pied sur le ballon. Et ont finalement réussi à inquiéter la gardienne suédoise Lindhal, d'abord par une tête de Wendie Renard sur coup franc, juste à côté (21e). Puis, c'est la remuante Diani qui obligeait la gardienne à claquer une frappe de 25 mètres au dessus.

Les Bleues o,t su faire bloc après la claque reçue en Allemagne. - Maxppp
Les Bleues o,t su faire bloc après la claque reçue en Allemagne. © Maxppp - Maxppp

La seconde période aura été du même accabit avec des Suédoises surtout dangereuses sur les coup de pied arrêtés. Mais la gardienne du Paris FC, Karima Benameur "qui a marqué des points", selon Corinne Diacre, a su mettre en échec les attaquantes nordiques. D'abord en gagnant magnifiquement un duel face à Jakobsson, seule face à elle (71e). Puis en s'imposant sur un corner d'Ericsson qui prenait la direction de sa lucarne, alors que le premier, juste avant, avait touché le poteau (82e). Les Bleues auraient même pu gagner un match, qu'elles se sont largement contentées de ne pas perdre, lorsque la reprise de volée de Le Sommer est passé juste au dessus dans le temps additionnel. Mais le public présent leur auront donc largement pardonné.

La fiche du match

France 0-0 Suède
A Bordeaux (stade Chaban Delmas)
11 880 spectateurs
Avertissement : Ericsson (42e) pour la Suède

France : Benameur - Torrent, Renard, Mbock, Karchaoui - Diallo, Henry (Geyoro, 58e), Robert (Asseyi, 83e), Jauréna (Le Sommer, 58e), Diani - Delie (Sarr, 69e)

Suède : Lindhal - Ilested (Berglubd, 62e), Ericsson, Sembrant - Glass, Asslani, Seger (Roddar, 46e), Anderrsson (Karlsson 73e) - Rubensson (Schough, 62e), Jakobsson (Edgren, 82e), Blackstenius (Spetsmark, 82e)

La joueuse des Girondins de Bordeaux, Nadjma Ali Nadjim est restée sur le banc, gênée par un torticolis. - Maxppp
La joueuse des Girondins de Bordeaux, Nadjma Ali Nadjim est restée sur le banc, gênée par un torticolis. © Maxppp - Maxppp