Sports

Football - GF38 : dans l’univers des gardiens grenoblois

France Bleu Isère dimanche 9 mars 2014 à 17:55

Dans le groupe C de CFA, le GF38 possède la deuxième meilleure défense de la poule. Indispensable, pour espérer monter en National. Dernier rempart de l'équipe, Paul Cattier n'est pas étranger à ces bons résultats. Il est aussi bien entouré par sa doublure, Nathan Monti et son entraîneur Arnaud Gentil.

 

Samedi 15 février. 17h15 au Stade des Alpes, on joue ce soir la 17e journée de CFA. Le GF38 accueille Marignane. A quarante-cinq minutes du coup d'envoi le stade de 20.000** places sonne bien creux. Les gants à la main, Paul Cattier, accompagné de l'entraîneur des gardiens, Arnaud Gentil rentre s'échauffer sur la pelouse, cinq bonnes minutes avant les** joueurs de champ. Quelques foulées pour faire monter le rythme cardiaque, une rafale de tirs à arrêter pour monter en intensité, des étirements, des prises de balles et des dégagements au pied pour finir : c'est l'heure de rentrer au vestiaire. C'est à chaque fois le même rituel. Entraîneur et gardien : ces deux-là ne se quittent jamais : "C'est une relation fusionnelle" , indique Paul Cattier. "Avec Arnaud, on se connaît depuis longtemps, il m'a formé".

Un confident dans un monde à part

Formé à Grenoble, Paul Cattier est ensuite parti tenter sa chance ailleurs : Fréjus puis Romorantin. Revenu cette saison, il a retrouvé en Isère un de ses premiers coachs, mais la relation a été différente : "Quand j'entraîne des jeunes, j'impose une distance avec le vouvoiement par exemple, pour qu'il y ait une autorité" , explique Arnaud Gentil. "Mais en sénior, il faut davantage de proximité, on fait figure de confident, il doit pouvoir nous confier ses états d'âmes. Avec Paul, on parle beaucoup et pas que de foot. Et avec Nathan, c'est pareil". Nathan, c'est Nathan Monti, la doublure de Paul Cattier, 22 ans et formé lui aussi au GF38. "Son rôle, c'est d'être au top à l'entraînement pour pousser Paul à être meilleur" , explique Arnaud Gentil. "Mes entraînements, c'est mes matches" , corrobore Nathan Monti. "Le monde des gardiens, c'est vraiment un monde à part, on arrive un peu plus tôt le matin pour s'entraîner, on part un peu plus tard ...” , indique le jeune gardien qui apprend beaucoup de Paul Cattier dans sa gestion de l’avant-match. "Il est très relax, ça m'impressionne !"

Paul Cattier, gardien de but du G38. - Aucun(e)
Paul Cattier, gardien de but du G38.
Fan de Bernard Lama

Il faut dire que Paul Cattier a été fan dans sa jeunesse d'un gardien plutôt cool : Bernard Lama. "Il est Antillais, comme moi. Je suis de Martinique et il est Guyanais". Des sorties aériennes impériales, une agilité incroyable et un physique imposant : ce sont les qualités qui ont permis à l'ancien gardien du PSG de marquer sa génération dans les années 1990. Ce sont aussi celles de Paul Cattier, 1,84 mètre pour 86 kilos. Alors, avec son chewing gum dans la bouche et sa démarche nonchalante. Bernard Lama est un modèle.

“Je pestais contre lui !”

Mais pour Arnaud Gentil, attention à ne pas être trop cool : "C'est le reproche que je lui fais parfois. Il se considère un peu trop comme un gardien de 33 ans, il peut être un peu trop à l'économie. Il a 27 ans, il est dans la fleur de l'âge alors j'essaye de le pousser" , avant d'avouer qu'en dix ans, le bonhomme a progressé : "il  m'énervait, je pestais beaucoup car il prenait pas mal de choses à la légère, mais là il a compris l'exigence du niveau professionnel". Comprenez plus de sérieux dans les étirements, dans la préparation et aussi... moins de fêtes. "Il a fait des progrès de ce côté là" ,  sourit Arnaud Gentil. "Maintenant il a une vie très posée". Et l'œil rivé vers le National. En supporter du PSG, il doit rêver  d'une fin de saison de la même acabit que celle du club parisien en 1994. Paris avait terminé champion de France. Et lors du dernier match face à Bordeaux, Bernard Lama avait manqué un pénalty. Paul Cattier aura t-il plus de réussite contre Martigues le 25 mai prochain ?

Reportage : Antoine Beneytou Edition : Martin Bartoletti

Partager sur :