Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : FC Nantes : saison 2017-2018

Football : "Etre associé à Emiliano Sala, ça me paraît un peu compliqué" le Nantais Kalifa Coulibaly

jeudi 28 septembre 2017 à 16:28 Par Grégory Jullian, France Bleu Loire Océan

Le FC Nantes reçoit Metz ce samedi pour le compte de la 8e journée de Ligue 1. Si certaines recrues nantaises se sont déjà mises en valeur, d'autres sont très discrètes. C'est le cas notamment de l'attaquant Kalifa Coulibaly arrivé cet été de la Gantoise pour plus de trois millions d'euros.

Kalifa Coulibaly
Kalifa Coulibaly © Maxppp -

Si le gardien roumain Ciprian Tatarusanu s'est déjà imposé comme le patron de la défense nantaise, l'attaquant Kalifa Coulibaly, plus gros transfert estival du FC Nantes, peine lui à se faire une place au soleil. Pour l'instant, le Malien compte seulement une titularisation et un tir cadré. "Kalifa n'est pas encore prêt physiquement. Il est très fatigué à la fin des entraînements" précise son entraîneur Claudio Ranieri. Le Malien reconnait lui "un manque de rythme" et invoque "'une préparation tronquée la Gantoise et un travail défensif plus exigeant en France".

Coulibaly sous les couleurs de la Gantoise - Maxppp
Coulibaly sous les couleurs de la Gantoise © Maxppp -

Malgré tout, Kalifa Coulibaly n'est pas inquiet car il a déjà vécu ce genre de situation. "Quand j'ai quitté la réserve du PSG et que je suis arrivé à Charleroi en Belgique, j'étais quatrième dans la hiérarchie des attaquants. J'ai vécu plusieurs matchs en tribune avant de m'imposer" affirme le Malien. Le problème, c'est que les Canaris évoluent avec un seul attaquant de pointe et que l'heureux élu, Emiliano Sala, a le même profil que lui. "Etre associé en attaque à Emiliano Sala, ça me paraît un peu compliqué" reconnait le Malien. Seule solution, le travail. "C'est un excellent refuge" conclut-il.