Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Football : l’US Orléans se donne deux ans pour remonter en ligue 2

jeudi 6 août 2015 à 14:30 France Bleu Orléans

Ce vendredi, c'est la reprise du championnat de National pour l'USO Foot. Le club orléanais reçoit le CA Bastia au stade de la Source. Après la douloureuse descente de Ligue 2, le club a été contraint de recomposer son effectif quasiment dans son intégralité.

La photo officielle de l'équipe première de l'US Orléans Loiret Football, saison 2015/2016
La photo officielle de l'équipe première de l'US Orléans Loiret Football, saison 2015/2016 © U.S. Orléans Loiret Football

Orléans n’aura donc passé qu’une seule année en ligue 2 après la montée en 2014. Le Champion de National 2014 connaît le chemin ! Au vu des matchs amicaux, les supporters peuvent être confiants. L'USO a remporté trois victoires sur quatre matches et a inscrit au moins un but à chaque match. La nouvelle équipe orléanaise a rapidement commencé à prendre forme. Seuls cinq joueurs présents l'an dernier sont repartis cette saison et l'USO a enregistré 19 départs lors de l'intersaison.

12 nouvelles têtes et un nouveau gardien

Le gros grain de sable dans la préparation orléanaise a été la blessure du gardien Thomas Renault blessé au moins pour six mois lors du dernier match amical contre Fleury-Mérogis. Le club a du rapidement faire venir Oumar Sissoko, ancien gardien d'Ajaccio alors que le recrutement était à priori terminé. 

Les nouveaux arrivants :

**Oumar Sissoko – gardienJean-Eudes Aholou – milieu défensifGreg Houla – milieu défensifMickaël Barreto – milieu offensif Oumar Camara – milieu offensifJordi Delclos – milieu offensifAdrien Pagerie – défenseur latéralNicolas Saint-Ruf – défenseur centralManassé Enza-Yamissi – défenseur centralRomain Armand – attaquantKevin Dupuis – attaquantNicolas Pépé ** – attaquant

L'US Orléans reçoit le CA Bastia au stade de la Source pour la reprise du championnat de National - Maxppp
L'US Orléans reçoit le CA Bastia au stade de la Source pour la reprise du championnat de National © Maxppp

L’USO fait partie des prétendants à la montée

Après la relégation de Ligue 2, l'USO espère bien pouvoir se mêler à la lutte pour la montée. Mais comme l'effectif a beaucoup bougé, le club n’affiche pas l'objectif "remontée" dès cette année mais sur deux ans . Ce championnat National est très dense selon Greg Houla, le milieu de terrain arrivé de Niort cette année, résume assez bien la tâche qui attend les Orléanais : "très dense, très compliqué parce que c’est un championnat très physique." Parmi les favoris, Strasbourg se détache. C’est le plus gros budget du championnat autour de 5,5 millions et le plus gros stade avec 29.000 places. A titre de comparaison, le budget de l’USO est d’un peu plus 3,5 millions d'euros et la capacité du stade est de 5.000 places environ. Le recrutement alsacien impressionne le directeur sportif orléanais Julien Cordonnier : "Strasbourg a mis le paquet, c’est un recrutement haut de gamme. Amiens aussi a affiché de belles ambitions. Boulogne et Colmar ne devraient pas être loin non plus, ils ont recruté de manière intéressante ." 

"Ce n'est pas parce qu'on descend qu'on a un statut de favori"

Sans oublier également Sedan ou Châteauroux. Ces deux équipes peuvent aussi compter parmi les prétendants à la montée. Le championnat est très homogène et surtout très difficile à pronostiquer comme l’explique Mickaël Barreto. Le milieu orléanais a connu le National la saison dernière : "Même les équipes reléguées de ligue 2 doivent se battre. Ce n’est pas parce qu’on descend qu’on a un statut de favori. C’est vrai qu’on est là pour gagner le championnat mais on ne veut pas trop dire qu’on veut monter. Regardez l’année dernière, je jouais à Avranches et les six premiers mois, on était 4e et au final, on a craqué. Strasbourg et Amiens semblent très bien armés cette année mais c’est un championnat indécis. "

Il y a beaucoup d’inconnus. Deux clubs, Le-Poiré-sur-Vie et Arles-Avignon n'ont pas pu s'engager, remplacés par Epinal et le CA Bastia. Reste une question essentielle : combien de clubs  monteront en fin de saison ? Deux ou trois... Une nouvelle décision est attendue le 13 août.  

> Retrouvez le calendrier complet du championnat de National 2015-2016

Par :