Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 2 : le cauchemar du GFCA

-
Par , , France Bleu RCFM

Le Gazélec d'Ajaccio quitte le championnat de Ligue 2, après sa défaite 2 à 0 ce dimanche face au Mans, le GFCA jouera en National 1 la saison prochaine. Des incidents ont eu lieu en marge de cette rencontre.

Le Mans FC a été battu sur sa pelouse au match aller par le Gazélec Ajaccio
Le Mans FC a été battu sur sa pelouse au match aller par le Gazélec Ajaccio © Maxppp - maxppp

Corse, France

C’est un triste scénario qui s'est joué ce dimanche à Mezzavia. Alors que les Gaziers avaient remporté leur match aller à l'extérieur face au Mans (2 buts à 1), ils se sont inclinés lors du match retour sur le score de 2 à 0. Un premier but encaissé à la 73ème minute, puis les Ajacciens ont manqué un pénalty dans le temps additionnel, et enfin le coup de grâce a été donné par les Manceaux dans les toutes dernières secondes de la rencontre. 

Pour couronner la soirée, des incidents entre supporters Ajacciens et Manceaux ont éclaté au coup de sifflet final. Des affrontements ont eu lieu sur la pelouse, d'autres avaient eu lieu à l'extérieur du stade, avant le match. A noter aussi que des journalistes du Mans auraient été pris à partie par des supporters gaziers. Une enquête pour violences aggravées a été ouverte par le parquet.

La désillusion 

Le GFCA jouera donc en Nationale 1 la saison prochaine. Une situation catastrophique et une grosse désillusion pour le club, le staff et tous les bénévoles. Christophe Ettori, directeur sportif du Gazélec : « Situation catastrophique pour toutes les personnes qui ont œuvré à ce que ce club retrouve le niveau professionnel, c’est très difficile de maintenir un club corse à ce niveau et aujourd’hui c’est une grosse désillusion. Il va falloir trouver les ressources et le moral pour repartir. Les dix dernières minutes du match résument les manques de cette année. Le football punit les gens quand on ne le respecte pas et c’est ce qui s’est passé…le club est vivant, il a un passé et on se doit de repartir au combat. »

Christophe Ettori, directeur sportif du Gazélec

Constat d’échec

Les gaziers n'avaient pas évolué en National 1 depuis 2013. Un échec difficile à digérer. Ce dimanche, joueurs et supporters étaient en larmes comme l’entraîneur, Hervé Della Maggiore, effondré, dépité : « J’ai du mal à le digérer maintenant il y a des choses qu’on ne maitrise pas, quatre pénalty de suite… il reste 30 secondes de jeu où on doit garder le ballon, on ne le garde pas et à l’arrivée sur le contre à 10 secondes de la fin on encaisse, c’est à l’image de notre saison, je suis triste pour les dirigeants qui m’ont fait confiance et je ne leur ai pas rendu. Pour moi c’est _un sentiment de honte_, c’est un club qui est très cher pour beaucoup de personnes et je me sens en partie responsable. Quand il y a une descente c’est que rien n’a été mais il y a un vrai bilan à faire pour le club, un constat d’échec. » 

Hervé Della Maggiore, entraîneur GFCA

Reportage : Philippe Perrault