Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Football : la LFP confirme une Ligue 1 à vingt équipes, sans Amiens

-
Par , France Bleu Picardie

Réunie en assemblée générale ce mardi, la Ligue de Football Professionnel confirme la décision de son conseil d'administration de maintenir la Ligue 1 à 20 équipes plutôt que 22. Un vote synonyme de relégation pour Amiens qui a déjà annoncé son intention de déposer un nouveau recours.

Le stade de la Licorne à Amiens
Le stade de la Licorne à Amiens © Radio France - François Sauvestre

Les présidents des clubs de football professionnels n'ont pas été sensibles à la cause défendue par leur collègue d'Amiens d'une Ligue 1 à 22 équipes lors de la saison 2020-2021. Réunis en assemblée générale ce mardi, ils viennent de voter en faveur d'un format de championnat classique, avec 20 équipes. 

Un vote qui confirme la décision du conseil d'administration de la Ligue prise vendredi et qui envoie Amiens et Toulouse en Ligue 2. Les deux clubs pointaient aux dix-neuvième et vingtième places du classement à l'arrêt de la saison pour cause de coronavirus. L'ASC, avant même l'assemblée générale avait annoncé par la voix de Bernard Joannin, son intention de contester cette relégation en justice.

"Cela fait maintenant des mois que l’on nous explique qu’une ligue 1 à 22 est impossible et que l’unanimité du monde du football serait opposée à cette solution. Or je constate que nous avons déjà réussi à convaincre plus d'un quart des clubs votants de la légitimité d’un tel format, et nous continuerons à le faire dans les prochaines semaines", a réagit Bernard Joannin dans un communiqué. 

Vers un nouveau recours

Bernard Joannin en appelle à l'assemblée générale de la Fédération qui se réunit vendredi, avec les dirigeants du foot amateur. Le président de l'ASC leur demande d'invalider la décision de la Ligue. Si ce n'est pas le cas, le club devrait donc à nouveau saisir en référé le Conseil d'Etat et espérer que la plus haute juridiction administrative de France demande à nouveau aux instances du football de revoir leur copie et le format du championnat. 

Acharnement

La décision des présidents de clubs professionnels de foot a été accueillie sans trop de surprise du côté de l'Amiens SC. Pour les supporters comme Nicolas Versaen, trésorier de l'association Tribune Nord Amiens, les instances s'acharnent sur l'ASC. "c'est évident que si Marseille ou Saint-Etienne avaient été à notre place, la Ligue n'aurait pas dit on vous relègue ! Là ils sont têtus, butés. Pour moi il n'y a eu que des mauvaises décisions."

Nicolas Versaen supporter de l'Amiens SC, membre du kop Tribune Nord Amiens

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu