Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FOOTBALL - Le renouveau du GFCA ?

-
Par , France Bleu RCFM

Le club ajaccien, relégué en quatrième division, change de statut, et s'ouvre à l'actionnariat. Les supporters vont certainement en observer les effets de près, tant le chantier de reconstruction de l'institution est vaste.

Des supporters du Gazélec au stade Armand-Cesari (Archive O.C.)
Des supporters du Gazélec au stade Armand-Cesari (Archive O.C.) © Radio France - Olivier Castel

Amorcée en janvier dernier avec l'arrivée du nouveau président Mathieu Messina Arrighi, la mue du GFCA Football va franchir un palier. Avant l'audition du club devant le gendarme financier, la DNCG (Direction Nationale de Contrôle de Gestion), le nouveau président devrait acter le montant d'un actionnariat financier. 

Une nouveauté qui implique de changer les statuts du club, et surtout de le structurer de manière à le faire évoluer vers plus de professionnalisme. Après 2 saisons noires avec une descente de Ligue 2 en National 1, puis, après l’arrêt des championnats dû à la crise sanitaire, une deuxième relégation en National 2, c'est une page de l'histoire du club qui s'ouvre.

Et pour un tel chantier, les dirigeants ont fait appel à des noms du BTP. L’un des trois premiers actionnaires est le président du club, les autres sont des noms connus du BTP ajaccien. Anthony Perrino, Entrepreneur du BTP et de l'immobilier, déjà actionnaire de CM Holding (propriétaire de Corsica Linea et Corse Matin, notamment), et Pierre Anchetti, actionnaire de la Corsica Linea lui aussi, et dont le nom est sur bon nombre de lèvres, lorsque l'on parle construction et matériaux. 

Garder l'esprit famille

Les 2 connaissent déjà le Gazélec, pour l'avoir sponsorisé, mais leur arrivée en tant qu'actionnaires risque de Changer pas mal de choses dans la gestion.

"Le club avait été sauvé déjà, on avait réussi à trouver les finances. Mais on est en National 2, et le but est de remonter en Ligue 2. Pour ce faire il faudra que l'actionnariat soit présent pour les années à venir. L'EUSRL s'est transformée en SASP, et celle-ci sera détenue par les holdings familiales des actionnaires, qui sont moi, Anthony et Pierre. Le but sera d'ouvrir cet actionnariat à des "petits porteurs". Mathieu Messina-Arrighi, président du GFCA Football. 

Le capital sera déterminé plus tard, mais les trois "familles" comme les appelle Mathieu Messina-Arrighi, y entreront à parts égales, précise-t-il. 

"Retrouver une ambition"

Cela permettra dans un premier temps de rebâtir une équipe, autour du nouveau coach, David Ducourtioux. Et l'arrivée sur le banc de touche de cet ancien de la maison n'est pas anodine. Le but est de regagner l'identité qui a fait la gloire et le caractère du club. Caractère qui se perd peu à peu, si l'on en croit les supporters, y compris en tribunes.

D'ailleurs, du côté des Socios (une centaines de personnes encartées), la nouvelle de la création de cet actionnariat semble avoir eu l'effet escompté. 

"On avait besoin d'un électrochoc, après deux saisons catastrophiques. Pour retrouver les valeurs et l'ambition du club. Une ambition sportive, et une ambition pour construire et améliorer le club". Christohe Graziani, président des Socios. 

Les Socios du "Gaz" ont d'ailleurs de leur côté un projet d'actionnariat citoyen. Ils espèrent pouvoir porter leur pierre à l'édifice, car les projets dépassent le côté sportif (centre de formation, réfection du stade...)

"La confiance, elle va se construire au fil du temps. Evidemment, ils gèrent leurs entreprises de main de maître. On a plutôt une opinion favorable". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess