Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Football : les championnats de National 2 et de D2 féminine s'arrêtent définitivement cette saison

-
Par , France Bleu Orléans

Le Comité exécutif de la Fédération Française de Football, réuni ce vendredi, a décidé de mettre un terme à la saison des clubs engagés dans les compétitions de National 2 et de Division 2 féminine. Ce sera donc une saison blanche pour les deux divisions, sans montées ni descentes affirme la FFF.

Les championnats de N2 et de D2 féminine ne reprendront pas.
Les championnats de N2 et de D2 féminine ne reprendront pas. © Radio France - Alexandre Frémont

C'est un nouveau coup dur pour le foot amateur. Le Comité exécutif de la Fédération Française de Football, réuni ce vendredi, a décidé de mettre un terme aux championnats de National 2, la quatrième division française et la D2 féminine dans un communiqué publié ce vendredi après-midi, "en raison de la pandémie de la Covid-19 et des mesures sanitaires prises par le gouvernement", affirme la FFF. Ce sera donc une saison blanche pour ces deux divisions, sans montées ni descentes précise le communiqué. 

Cette décision est motivée "en raison d’un calendrier très restreint, avec un nombre important de journées à disputer, sans aucune possibilité de report, avec des délais incompressibles et nécessaires d’entraînements auparavant, il apparaît impossible de mettre en place une reprise satisfaisante et raisonnable de ces compétitions", peut-on lire dans le communiqué.

"On est déçu de l'attitude de la Fédération"

C'est donc terminé pour Saint Pryvé-Saint-Hilaire et pour les féminines de l'US Orléans. Les Pryvatains étaient pourtant premiers de leur poule avant l'arrêt des championnats, en octobre dernier, tout comme les féminines de l'USO. Si aucun club ne pourra ni monter ni descendre, qu'en est-il des divisions du dessus, en National et en D1 féminine ? 

"On est très déçu, mais déçu surtout de l'attitude de la Fédération", commente Jean-Bernard Legroux, co-président de Saint-Pryvé-Saint-Hilaire, "parce qu'on à l'impression d'avoir été totalement laissé pour compte, un coup on reprend, un coup on ne reprend pas, un coup on joue, un coup on ne joue pas, on aurait mieux fait de nous dire qu'on arrêtait tout au mois d'octobre au lieu d'attendre autant". Le co-président parle de frais supplémentaires, notamment "le chômage partiel", "c'est vraiment une déception", ajoute Jean-Bernard Legroux. 

Saint-Pryvé était bien lancé dans la course au National, comptant quatre points d'avance sur le deuxième au bout de huit rencontres. "On en parlait au mois d'octobre, on était bien parti et on sentait une bonne pression monter chez nous", complète-t-il, "certains joueurs étaient même venus nous voir en nous demandant si on est premier, qu'est-ce qu'on fait ? On leur a dit qu'on les suivait... C'est encore une plus grande déception"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess