Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Football : Olivier Frapolli, qui pourrait s'engager avec le Stade Lavallois, n'est plus l'entraîneur de Boulogne-sur-Mer

-
Par , France Bleu Mayenne

Le club du Pas-de-Calais libère son entraîneur, pourtant sous contrat jusqu'en juin 2020. La direction de l'USBCO n'apprécie pas les négociations qu'auraient engagé Olivier Frapolli et le Stade Lavallois.

Olivier Frapolli
Olivier Frapolli © Maxppp - Bruno Fava (La Voix du Nord)

Laval, France

Olivier Frapolli, qui pourrait s'engager prochainement avec le Stade Lavallois, n'est plus l'entraîneur de Boulogne-sur-Mer.

Le club du Pas-de-Calais l'annonce ce mardi dans un communiqué et n'est pas tendre avec lui, estimant qu'Olivier Frapolli n'a pas respecté ses engagements. Il est en effet sous contrat avec Boulogne-sur-Mer jusqu'en juin 2020. 

"En contact avancé avec des clubs concurrents, l'USBCO ne pouvait accepter cette situation. Nos supporters, partenaires, joueurs, bénévoles, éducateurs doivent être respectés ! La direction a donc décidé de le libérer purement et simplement. Un entraîneur principal doit porter et partager les valeurs de notre territoire et de notre club, plus encore il doit être le fer de lance, la pierre angulaire du projet. La direction a donc décidé de le libérer purement et simplement" expliquent les dirigeants boulonnais. 

France Bleu Mayenne a tenté, en vain, de joindre Olivier Frapolli pour obtenir des informations complémentaires sur sa possible arrivée en Mayenne. 

Choix de la station

France Bleu