Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Football - Pascal Manteau (Roye): "Ras le bol ! Je pense arrêter ma carrière!"

-
Par , France Bleu Picardie

Ecoeuré par les décisions arbitrales (quatre expulsions) lors de la défaite de son équipe contre Cambrai (3-0) en Régional 1, l'entraîneur de Roye-Noyon Pascal Manteau (56 ans) songe à arrêter sa carrière et à quitter le football.

Pascal Manteau: "Avant c'était bien on pouvait boire un coup et discuter avec l'arbitre après le match, maintenant c'est fini il faut s'écraser"
Pascal Manteau: "Avant c'était bien on pouvait boire un coup et discuter avec l'arbitre après le match, maintenant c'est fini il faut s'écraser" © Radio France - MD

L'ouverture du championnat de Régional 1 a tourné au cauchemar pour Roye-Noyon ce dimanche 13 septembre au stade André Coël. Battus 3-0 par Cambrai les Royens ont fini le match à neuf contre onze. Pascal Manteau et son adjoint ont eux aussi été expulsés. Il n'en fallait pas plus pour mettre le coach de Roye très en colère. A 56 ans, Pascal Manteau annonce réfléchir purement et simplement à stopper dès maintenant sa carrière d'entraîneur.

Manteau: "Je suis révolté"

"C'est du grand n'importe quoi! L'arbitre, qui a été changé à la dernière minute et dont c'était soi-disant le premier match en R1, vient m'expulser alors que je suis en train de discuter avec le délégué. Bon bien sûr après je lui ai dit qu'il avait un problème de cerveau! Le match n'avait rien d'agressif, le perdre n'était pas gênant parce que Cambrai était plus fort que nous. Mais quand tu sors avec deux joueurs expulsés qui vont prendre trois ou quatre matchs de suspension, ta saison est foutue! L'arbitre a toujours raison, _il faut s'écraser, j'en ai marre_, je suis révolté et je pense arrêter ma carrière là-dessus"

Tu as le sentiment de te faire flouer, je ne dis pas que je suis un saint mais il y a des choses que j'ai du mal à supporter - Pascal Manteau entraîneur de Roye-Noyon

Ancien joueur pro à l'Amiens SC dans les années 80 en 2e division, Pascal Manteau qui a également entraîné Montdidier, Nesle, ou encore St-Just-en-Chaussée, affirme que cette décision radicale ne serait pas prise sur un coup de tête. "Cela fait un petit moment que l'idée me trotte dans la tête. De toutes façons j'avais déjà annoncé à mon président que ça serait ma dernière année, elle va peut-être s'écourter. Et puis sincèrement, _je n'ai plus envie d'être emmerdé_, on se casse le cul toute la semaine (sic), on fait tout ce qu'on peut face au Covid, les mecs s'entraînent sans douche sans vestiaire, et tu as le sentiment de te faire flouer... je ne dis pas que je suis un saint, mais il y a des choses que j'ai du mal à supporter."

"On est dans une société de cinglés!"

Directeur d'exploitation dans une entreprise d'insertion à Amiens, Pascal Manteau explique qu'il n'est pas simple d'allier vie professionnelle et vie sportive. Mais c'est surtout le milieu du foot qui l'exaspère aujourd'hui. "C'est du grand n'importe quoi on est dans une société de cinglés! On l'a encore vu sur le match PSG-OM. Je ne comprends même pas que des gens paient des abonnements pour regarder ça. Moi je ne m'y retrouve plus. Et ça ne concerne pas que l'arbitrage, même au niveau des joueurs je vois des choses aberrantes"

Viscéralement attaché au club de Roye où il a passé huit ans avant d'y revenir en 2018, Pascal Manteau a annoncé à son président qu'il se donne quelques jours de réflexion. "C'est la seule chose qui me gêne parce que j'aime bien ce club, les bénévoles, les gens qui bossent autour, mais je ne suis pas irremplaçable ils peuvent trouver quelqu'un d'autre. Je prendrai ma décision d'ici la fin de la semaine mais je suis fatigué de ces conneries là!"  

Dimanche 20 septembre Roye-Noyon doit recevoir Chaumont pour le 3e tour de la Coupe de France... avec ou sans Pascal Manteau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess