Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Supercoupe d'Europe : Stéphanie Frappart, première femme arbitre d'une rencontre masculine majeure

-
Par , France Bleu

Ce mercredi soir à Istanbul, Stéphanie Frappart va arbitrer la Supercoupe d'Europe entre Chelsea et Liverpool. Après la Ligue 1 et la finale de la Coupe du monde féminine, elle continue de franchir les barrières et deviendra la première femme arbitre d'une rencontre masculine majeure.

Stéphanie Frappart lors de la finale de la Coupe du Monde féminine le 7 juillet dernier.
Stéphanie Frappart lors de la finale de la Coupe du Monde féminine le 7 juillet dernier. © AFP - Damien MEYER

Alors qu'elle officiait sur les terrains de Ligue 2 vendredi dernier lors d'une rencontre entre Guingamp et Orléans, Stéphanie Frappart va faire le grand écart puisqu'elle va arbitrer un match de Coupe d'Europe. C'est la première fois qu'une femme va dirige un match masculin majeur. L'arbitre originaire du Val d'Oise a en effet été désignée pour être l'arbitre principale de la Supercoupe d'Europe qui a lieu ce soir à Istanbul (21h) entre Chelsea, le vainqueur de la Ligue Europa, et Liverpool, le vainqueur de la Ligue des Champions. 

Après avoir été la première à arbitrer un match de Ligue 1 en juin dernier puis après avoir officié lors de la finale de la Coupe du Monde féminine en juilet, Stéphanie Frappart continue de faire tomber les barrières. 

Une ascension rapide

Sa première grande réussite, Stéphanie Frappart l'a vécue le 8 août 2014 lors d'un Niort-Brest (0-0) en Ligue 2. La femme "en noir" a ensuite enchaîné les matchs de Ligue 2, de National ou encore de Coupe de France. La récompense est venu le 28 avril dernier, elle est désignée pour arbitrer une rencontre de Ligue 1 entre Amiens et Strasbourg (0-0). 

Sur le plan international, l'arbitre de 35 ans a officié en 2018, lors de la finale du Mondial féminin des moins de 20 ans puis a dirigé quatre autres rencontres lors de la Coupe du monde Féminine organisée en France en 2019 : au 1er tour Argentine-Japon (0-0) et Pays-Bas-Canada (2-1), le quart de finale Allemagne-Suède (1-2) et le Graal, la finale entre les États-Unis et les Pays-Bas (2-0). 

C'est un nouveau palier que va franchir Stéphanie Frappart, puisqu'elle va devenir la première femme a arbitrer à match masculin à enjeu majeur. À noter tout de même, la Suissesse Nicole Petignat a arbitré trois matchs de qualification de Coupe d'Europe entre 2004 et 2009.

Roberto Rosetti, le responsable de l'arbitrage de l'UEFA, a déclaré avoir eu l'idée de nommer Frappart après l'avoir observée lors du Mondial. 

La Française Manuela Nicolosi et l'Irlandaise Michelle O'Neill, les assistantes de Stéphanie Frappart lors de la finale du Mondial, seront également sur les bords du terrain ce soir pour la Supercoupe d'Europe. 

Pas de pression particulière

Si l'enjeu parait important, la principale intéressée ne semble pas très inquiète : "Nous devons prouver physiquement, techniquement et tactiquement que nous sommes les mêmes que les hommes. Je n'ai pas peur de ça. Rien ne change pour moi", a déclaré Stéphanie Frappart, ce mardi à la veille du match.  

Pour elle, arbitrer un match de football féminin ou masculin ne fait aucune différence. Elle admet néanmoins : "Ma vie a changé parce que je suis plus populaire dans le monde entier". 

"Une décision vraiment intelligente"

Du côté des acteurs de la Supercoupe d'Europe, Jurgen Klopp, le coach des Reds de Liverpool semble convaincu de ce choix :"C'est une décision vraiment intelligente de nommer une femme pour arbitrer un match très, très important comme celui-là". 

Même son de cloche chez Franck Lampard, entraîneur de Chelsea, qui semble enjoué par cette décision : "C'est une grande nouvelle, je suis très heureux de faire partie de ce moment historique", a t-il affirmé lors d'une conférence de presse. 

Les deux joueurs de Liverpool, Virgil Van Dijk et Sadio Mané, estiment tous les deux que "parler du genre n'est pas pertinent et qu'elle a été désignée pour ses compétences".