Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Football

Football : vers une fusion entre l'Angoulême Charente FC et l'ASJ Soyaux

mercredi 30 janvier 2019 à 18:35 France Bleu La Rochelle

Les présidents des deux clubs charentais de football ont présenté ce mardi leur projet de fusion. A terme, il n'y aura sans doute plus qu'une seule entité. Les mairies accompagnent aussi cette idée.

La numéro 7 Anna Clerac lors d'un match contre Dijon le 15 décembre dernier. (Victoire 4-2).
La numéro 7 Anna Clerac lors d'un match contre Dijon le 15 décembre dernier. (Victoire 4-2). © Maxppp - Anne Lacaud

Angoulême, Charente, France

Une fusion à venir sans doute dans le football charentais d'ici la fin de la saison sportive. L'Association sportive jeunesse Soyaux-Charente et l'Angoulême Charente Football Club ont présenté ce mardi leur projet sportif commun. L'idée n'est pas neuve, les premières rencontres datent de 2015. Elle devrait se concrétiser d'ici à la fin de la saison. 

Aller vers plus de professionnalisation 

Le but de ce rapprochement : aller plus loin dans la professionnalisation. Côté ASJ Soyaux, 90 % des joueuses de l'équipe 1 sont déjà professionnelles. Et le club a pour objectif d'arriver à 100 %. Il veut aussi professionnaliser son fonctionnement. "La fédération française de football demande véritablement à ce que tous les clubs accèdent à la professionnalisation", assure Martine Férré, la présidente de l'ASJ. Et d'ajouter : "l'irréductible Gaulois, c'était Soyaux". 

Côté ACFC, le but est de retrouver le niveau national rapidement. Des ambitions qui coûtent cher, mais qui seraient plus atteignables avec la fusion. 

Les mairies sont aussi parties prenantes de la fusion, côté infrastructure notamment. Le stade de Soyaux n'est plus aux normes de la Division 1, l'élite professionnelle du championnat féminin français. Il faut, par exemple, pouvoir accueillir les caméras de Canal +, propriétaire des droits télévisés de la compétition. 

Le nom et le logo dévoilés en mars

Le 15 mars, les deux clubs présenteront le projet à leurs licenciés, qui devront alors voter pour ou contre. Mais normalement, le "oui" devrait l'emporter. Car une date a déjà été annoncée pour connaitre le nouveau nom et le nouveau logo : le 27 mars prochain. Sur le plan sportif et administratif, l'objectif est une fusion effective le 30 juin au plus tard.