Football

Ligue 1 (J1) : Caen renverse Lorient et s'impose pour l'ouverture de la saison (3-2)

Par Didier Charpin et Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) samedi 13 août 2016 à 22:21

Ivan Santini, double buteur pour sa première, est félicité par ses nouveaux partenaires
Ivan Santini, double buteur pour sa première, est félicité par ses nouveaux partenaires © Maxppp - Stéphane Geufroi

Pour la cinquième saison consécutive, Caen s'impose en ouverture de saison en Ligue 1. Pourtant menés 2-0 après vingt minutes de jeu, les Malherbistes ont profité de l'expulsion de Touré pour revenir avant la mi-temps puis s'imposer en fin de match. La nouvelle recrue Santini a marqué un doublé.

Pour la première fois depuis leur retour en L1 en 2014, les Caennais ont dû débuter la saison à domicile. Et ils se sont imposés à l'énergie 3-2 contre Lorient au terme d'un match fou. Face à des Merlus qui les avaient observés trois fois durant la préparation, Patrice Garande a voulu ruser en changeant de système de jeu au dernier moment. Damien Da Silva, sentinelle du milieu depuis deux matchs, redescend d'un cran pour former une charnière à trois avec Yahia et Ben Youssef, et par ricochet, une défense à cinq.

Fausse bonne idée. Les Caennais sont perdus en début de match. Lorient en profite dès sa première incursion dans la surface de réparation. Waris s'échappe dans le dos de la défense et centre pour Moukandjo qui conclut tranquillement de près plein axe (0-1, 5'). Dans la foulée, l'attaquant camerounais, à nouveau esseulé, envoie inexplicablement son tir au dessus du but (9'). Son doublé n'est que partie remise.

Le Stade Malherbe a la tête sous l'eau et le Merlus surnage. Philippoteaux donne le tournis à Dabo, qui le retient par le maillot dans la surface. M. Hamel désigne en toute logique le point de pénalty. Moukandjo prend Vercoutre à contrepied et donne deux longueurs d'avance à son équipe (0-2, 19').

L'expulsion qui change tout

Patrice Garande réajuste son système. Damien Da Silva remonte d'un cran et le SMC retrouve son 4-1-4-1 habituel. Effet immédiat, lancé en profondeur, Ivan Santini est retenu par le maillot par Zargo Touré. En position de dernier défenseur, il est exclu par l'arbitre (28'). Va s'en suivre un quart d'heure de folie. Ronny Rodelin trouve d'abord le poteau (29') avant de réduire la marque à la suite d'un corner de Julien Féret. Le centre du capitaine est d'abord récupéré par Damien Da Silva, mais son tir est contré, avant que l'attaquant ne glisse sa frappe du gauche dans le soupirail de Lecomte (1-2, 31').

Alors que la mi-temps approche, Caen maintient la pression et sur un nouveau corner, cette fois venu de la droite et enroulé par Heré Bazile, Ivan Santini reprend de la tête à bout portant (2-2, 43'). Premier match et premier but pour le Croate arrivé il y a une semaine à peine en Normandie. La mi-temps arrive à point nommé pour permettre aux supporters de se remettre de leurs émotions et aux Lorientais de stopper l’hémorragie.

Santini réussit son bizutage

La deuxième mi-temps est plus équilibrée, sur un rythme plus faible. Santini, encore lui, décoche un tir puissant mais Lecomte repousse (48'). Plus grand chose pendant une demi-heure jusqu'aux changements effectués de part et d'autre. A Caen, Bessat, Malbranque et Karamoh remplacent Bazile, Delaplace et Rodelin. Coaching payant puisqu'à deux minutes de la fin du temps réglementaire les locaux marquent le but de la gagne. Karamoh déborde. Son centre contré atterrit au deuxième poteau pour la remise de Bessat vers Santini.

Le croate mitraille le but de près et tous ses coéquipiers lui sautent dessus pour célébrer la victoire qui se dessine. Deux minutes d'arrêt de jeu et un ultime corner breton. Le gardien Lecomte monte, cafouillage dans la surface mais dégagement final des Caennais qui s'imposent au terme d'un scenario à couper le souffle. Le Stade Malherbe entame de la meilleure manière la saison 2016-2017 de Ligue 1. Ces trois points et trois buts placent le SMC tout en haut du classement. Leader à égalité avec Bordeaux et Metz, vainqueurs sur le même score.