Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

France-Australie | Ugo Mola : "Une équipe offensive qui provoque des choses"

-
Par , France Bleu Gironde

Le XV de France a remporté son deuxième test match de l'automne et pris du même coup sa revanche face à l'Australie (29-26). Un acte qui sera peut-être fondateur pour la coupe du monde estime le Girondin Ugo Mola, ancien trois-quart international.

Ugo Mola a porté à douze reprises le maillot de l'équipe de France.
Ugo Mola a porté à douze reprises le maillot de l'équipe de France. © Maxppp

France Bleu Gironde : L’équipe de France était attendue ce soir ?

Ugo Mola : Oui, l’équipe de France jouait gros à moins d’un an de la coupe du monde. Au-delà de la performance et du résultat, c’était important pour lancer sa saison internationale. La conquête et surtout la défense m’ont paru extrêmement efficaces. Après la possession du ballon n’a pas été suffisante pour être en mesure de marquer beaucoup de points.

Une soirée encourageante donc ?

Forcément quand tu es capable de battre une équipe comme l’Australie même si elle n’est pas la meilleure des Nations du Sud et qu’il faudra s’éprouver face à l’Afrique du Sud et à la Nouvelle-Zélande aux moments importants. Mais ce qui est à remarquer, c’est que les fins des deux mi-temps ont été, je pense, fondatrices au niveau de l’état d’esprit avec un groupe complètement remodelés, beaucoup de nouveaux joueurs. Ça donne envie de les revoir jouer ensemble en espérant qu’ils seront aussi performants.

Thierry Dusautoir face aux Anglais lors du Grand Chelem 2010
Thierry Dusautoir face aux Anglais lors du Grand Chelem 2010 © Maxppp

Ceux qui étaient sur le terrain ont marqué des points ?

Oui mais malheureusement tant que la sélection ne sera pas donnée, il y aura tellement d’incertitudes avec les blessés qu’on ne peut pas se projeter. Mais je crois que certains garçons ont marqué énormément de points, à l’image du capitaine Thierry Dusautoir, toujours à la pointe du combat. Ce garçon, qui fait le plaquage salvateur sur la dernière action australienne, permet encore une fois à l’équipe de France de construire. Je crois qu’elle a besoin de bosser dans la sérénité et elle a réussi un match important pour être dans le côté positif des choses.

"On a un staff compétent, des joueurs comme jamais. Moi j'y crois vraiment." — Ugo Mola

Est-ce qu’aujourd’hui la France a trouvé une ligne directrice dans son jeu ?

C’était un constat commun. Il n’y avait aucune ligne directrice, aucun choix marqué. Ce qui est sûr c’est qu’on a aujourd’hui des choses fondatrices sur le fonctionnement et sur la capacité à construire, à savoir la conquête et la défense. Après, pour être champion du monde ou en tous cas jouer sa chance, il faudra être capable de tenir le ballon et d’être un peu plus pertinent offensivement.  

Est-elle définitivement sur la bonne voie ?

Chaque chose en son temps. Il fallait gagner. C’était important pour l’image, pour le groupe et pour la suite des événements. Samedi c’est l’Argentine, une nation qui ne nous réussit pas forcément. Un match très important pour clôturer de manière positive cette tournée. Honnêtement, on sent une équipe de France qui a remis de l’enthousiasme et c’est ce qu’on lui demande. Je suis un supporter avisé par le fait que j’entraîne mais j’ai envie de voir des gens enthousiastes, une équipe offensive qui provoque des choses. J’ai vu un match agréable et c’est tout à l’honneur du staff de Saint-André.

Avec un long stage de préparation, la France peut-elle être compétitive à la coupe du monde ?

Comme à chaque fois. Dès l’instant qu’on a eu trois jours de préparation avec un groupe qui avait envie de faire des choses ensemble, à chaque fois on a joué des choses intéressantes. On a fait trois finales, c’est donc qu’on en est capable et qu’on en a les moyens. Maintenant la France a besoin de gagner pour asseoir sa position de nation majeure du rugby mondial. Moi j’y crois vraiment. On a les joueurs comme jamais et le staff est compétent malgré les critiques qu’il a pu subir. Je pense qu’il y a besoin d’enthousiasme et de positif autour de cette équipe de France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess