Football

FOOT | Le PSG très, très au-dessus de l'ASSE (4-1)

Par Olivier Roché, France Bleu Saint-Étienne Loire dimanche 25 octobre 2015 à 23:20

Zlatan au dessus des Verts
Zlatan au dessus des Verts © Maxppp

Pour le compte de la 11e journée de Ligue 1, l'AS Saint-Étienne se déplaçait au Parc Des Princes. Mais les Verts sont tombés sur un grand PSG. La défaite est lourde: 4 buts à 1.

Après la victoire jeudi soir à l'extérieur en Ukraine, il y avait des raisons de croire à un bon match des Verts au Parc des Princes. Mais le FC Dnipro n'est pas (du tout) le PSG. Les Parisiens, qui, selon les observateurs, ont livré ce dimanche l'un de leurs matchs les plus aboutis cette saison en Ligue 1. Il fallait que ça tombe sur les Verts. Mais le PSG a toujours à cœur de faire de grands matchs contre l'ASSE, cela a encore été prouvé ce dimanche soir.

Dès les premières minutes, on sent que ce match va être long et très difficile. Dans les dix premières minutes, la possession est au-dessus de 80%. La proportion restera très en faveur des hommes de Laurent Blanc: 65/35 en fin de rencontre (source: lfp.fr).

Saint-Étienne asphyxié, Esseyric amène un peu d'air

Le PSG est ultra dominateur, à l'aise dans tous les domaines. Et le jeu se fait surtout dans le camp stéphanois. On a l'impression que les Verts ne peuvent rien faire. Les seules lueurs offensives de l'ASSE sont amenées par Valentin Esseyric qui par deux fois (15', 38') va tirer de loin et louper de peu la cage de Kevin Trapp. Il va même tenter une bicyclette sur un centre de François Clerc. Le Niçois ne fera pas la 2e mi-temps alors qu'il était le meilleur stéphanois dans la 1e période. À l'heure où nous écrivons cette article, nous n'en connaissons pas les raisons: blessure? Stratégie? Jean-Christophe Bahebeck, le Parisien prêté à l'ASSE, prendra sa place.

Dans la première période, à force de pousser, le PSG concrétise à la 23e par le pied Kursawa. Son premier but sous le maillot parisien. À la pause, ça fait 1-0, et on se dit que si on résiste le score sera honorable.

Le PSG ne fait qu'une bouchée de l'ASSE

Mais la deuxième période reprend sur les mêmes bases et le PSG donne le ton tout de suite avec un deuxième but parisien marqué par Cavani à la 48'. 2-0.

Quand on regarde le PSG jouer, on se dit qu'ils peuvent marquer à chaque action tellement ils sont au-dessus du lot. Ils ne touchent plus terre, les Verts creusent. Totalement sous l'emprise de l'étau parisien, les hommes de Christophe Galtier ne peuvent pas faire grand chose et ne développent que trop peu d'occasion. Malgré des frappes de Diomandé et de Lemoine, c'est tiré de trop loin pour inquiéter le portier parisien. C'est alors que Zlatan, bien servi par Cavani, plante le 3e but à la 67e. La note se sale.

Zlatan sort presque dans la foulée en compagnie de Rabiot remplacés respectivement par Lucas et Matuidi. Le banc parisien impressionne.

Le PSG a marqué tous les buts

Les deux entrants se font remarquer très vite mais heureusement Ruffier est là, auteur d'un bon match jusqu'à présent malgré les 3 buts encaissés.

Un petit coup de pouce du destin aurait pu redonner de l'espoir:

À la 73e, sur un ballon dégagé par la défense parisienne, le ballon atterri sur le pied de Verratti qui la détourne dans son but. 3 - 1.

Mais rien n'y fait. L' ASSE ne trouve pas de solution. À la 80', Robert Beric a la balle du 3-2. Les Verts avaient bien fait naviguer le ballon, une action intéressante. Mais le Slovène n'arrive pas à tromper Kevin Trapp alors qu'il est à peine à 3 mètres des buts parisiens. C'est le premier tir stéphanois à l’intérieur de la zone de réparation.

Les Parisiens ne jouent pas à moitié et ils crucifient ces Verts avec un 4e but à la 87e sur un tir de Lucas Moura. Là, Ruffier est mal placé et ne peut rien faire (4-1).

On reste là après une démonstration parisienne. Même si l'ambiance est peu bouillante dans le Parc des Princes, ça n’empêche pas Zlatan d’être facétieux.

Voici le résumé de cette lourde défaite des Verts à Paris:

Résumé du match entre le PSG et l'ASSE

Prochain match de l'ASSE samedi 31 octobre à Geoffroy-Guichard en direct et en intégralité sur FBSEL dès 16h. Et rendez-vous ce lundi 26 dans le Débrief entre 18h et 19h pour revenir sur ce voyage parisien duquel l'ASSE revient avec de lourdes valises. Notre invité est un sponsor historique de l'AS Saint-Étienne: Jean Louis Desjoyaux.