Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Frédéric Bompard, nouvel entraîneur-adjoint d'En Avant Guingamp : "En Avant mérite sa place en Ligue 1"

Recruté il y a plusieurs jours comme nouvel adjoint de Sylvain Didot, Frédéric Bompard a été présenté officiellement ce jeudi matin par En Avant Guingamp.

Frédéric Bompard, deuxième en partant de la gauche, lors de sa présentation
Frédéric Bompard, deuxième en partant de la gauche, lors de sa présentation - En Avant Guingamp

- France Bleu : "Votre palmarès comme entraîneur-adjoint : doublé championnat - coupe en 2011 avec Lille, vice-champion d'Italie à la Roma, finale d'Europa League avec l'OM en 2018. Vous voir à Guingamp, 8ème de Ligue 2 avant l'interruption de la saison, est une surprise... "

- Frédéric Bompard : "pour moi, ce n'est pas une surprise. Je cherchais un club. J'étais demandeur d'emploi entre guillemets. J'ai été séduit par les discours du Président, de Xavier Gravelaine et j'ai tout de suite accroché avec Sylvain Didot. C'est un club et un projet à échelle humaine, ça me convient."

- France Bleu : "L'objectif, c'est la remontée dès l'année prochaine ?" 

- Frédéric Bompard : "pour qui connait le football français, Guingamp, c'est la Ligue 1. Pas la Ligue 2. En Avant mérite sa place en Ligue 1. Ce sera toute la difficulté d'y retourner mais ça me paraît logique de viser la montée. On va s'y atteler."

- France Bleu : "Vous venez apporter à Sylvain Didot l'expérience qu'il n'a pas ?"

- Frédéric Bompard : "je ne suis pas inquiet. J'ai senti qu'il était déjà dans la peau d'un entraîneur numéro 1. Ce qui lui manque, c'est son diplôme. Il le passera cette saison. On n'est pas encore rentré dans les détails de notre coopération, ce qui était important, c'était que le feeling passe. Il est passé. C'est quelqu'un de simple et abordable."

Se retrouver à Pôle emploi, ce n'est pas simple

-France Bleu : "avec votre vécu, être entraîneur en chef ne vous attirait pas ?"

- Frédéric Bompard : "je n'ai pas le BEPF. Je n'y suis jamais allé car je pensais aller jusqu'au bout avec Rudi Garcia. Je n'ai pas bien vécu ces derniers mois car quand vous avez la santé, la seconde chose la plus évidente, c'est d'avoir du travail. Ce n'est pas simple de se retrouver à Pôle emploi, de se lever sans objectif le matin. C'était long, d'autant plus que ça coïncidait avec le confinement. C'est pourquoi je suis heureux d'être à Guingamp, même si j'étais en contact avec trois autres clubs."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess