Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Gel des matchs le 5 mai : la ministre des sports en position de médiatrice.

-
Par , France Bleu RCFM

La Ministre des Sports décide de rouvrir le dossier de la catastrophe de Furiani et le gel des matchs le 5 mai : Roxanna Maracinéanu avait convié le Collectif des victimes hier à Paris, ainsi que la LFP et la FFF. Celles-ci devront fournir un argumentaire à la ministre d'ici la fin de l'année.

Josepha Guidicelli, présidente du collectif des victimes, devant la plaque du 5 mai au ministère des sports
Josepha Guidicelli, présidente du collectif des victimes, devant la plaque du 5 mai au ministère des sports © Radio France - Jean Pierre Blimo

Corse, France

Le Collectif des victimes de Furiani a été reçu ce lundi après-midi par la Ministre des Sports Roxana Maracinéanu, à l’invitation de cette dernière. Une invitation envoyée en début d’été, peu de temps après la « bourde » de la Ministre qui, interrogée avant les cérémonies du 27ème anniversaire en mai dernier sur la question de l'organisation de matchs professionnels le 5 mai, avait déclaré : "Je n'ai pas forcément d'avis sur la question". Une phrase que n'avait pas du tout appréciée le collectif qui par la voix de sa présidente, Josepha Guidicelli, avait parlé de « mépris de la Ministre à l’égard des 19 victimes et des 2 357 blessés de la catastrophe de Furiani ». Nommée au Ministère de l’Avenue de France le 4 septembre 2018, en remplacement de Laura Flessel, Roxanna Maracinéanu se prononçait pour la première fois sur le drame de Furiani. A défaut de décisions, cette première prise de contacts entre la nouvelle ministre et les membres du collectif aura au moins permis « d’aplanir » la situation et « de gommer les malentendus » nés de cette déclaration. Roxanna Maracinéanu avait également convié à cette réunion les autorités du football français : Nathalie Boy de la Tour, la présidente de LFP et des représentants de la FFF.

La stèle du souvenir à Furiani - Maxppp
La stèle du souvenir à Furiani © Maxppp - Gérard Baldocchi

Celle-ci s’est proposée en médiatrice entre le Collectif et les autorités du Foot français. Celle-ci a demandé à ces dernières de lui fournir un argumentaire sur leur refus de "geler" définitivement la date du 5 mai, quel que soit le jour, revendication majeure du Collectif. Conformément aux engagements pris sous l’autorité du Ministre de la Jeunesse et des Sports de 2015, Thierry Braillard, plus aucun match ne se joue un 5 mai mais uniquement lorsque les rencontres se disputent un samedi. Un hommage est par ailleurs rendu aux victimes du drame de Furiani avant chaque match, sous la forme d’une minute de silence.

"On espère que la ministre aura le poids suffisant pour faire aboutir notre demande". Didier Grassi du Collectif du 5 mai

Satisfait de cette première avancée, les membres du collectif n’en continuent pas moins de militer toujours pour une sacralisation totale de cette date du 5 mai, soutenus dans leur démarche par de nombreux clubs professionnels dont l’OM, St Etienne ou Rennes. Le Collectif ne comprend toujours pas pourquoi des matchs programmés un 5 mai ne peuvent pas être déplacés alors que tout au long de 2019, plusieurs rencontres ont été reporté en raison des manifestations des gilets jaunes où parfois à cause du mauvais temps, sans que le calendrier n’en souffre et que la compétition soit perturbée.

"On a avancé ? Oui et non" affirme Josepha Guidicelli, la présidente du Collectif du 5 mai.

La réponse de la LFP et de la FFF aux demandes de la ministre des sports est attendue avant la fin de cette année.

Choix de la station

France Bleu