Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gelson Fernandes : "L'ASSE ne sera pas démobilisée et va s'accrocher jusqu'au bout"

Avant la 34e journée de Ligue 1 et le déplacement de Rennes dans un stade Geoffroy Guichard à huis-clos, le Suisse Gelson Fernandes s'est confié à France Bleu. L'ancien Stéphanois évoque son compatriote Léo Lacroix et les fins de saison rennaise et stéphanoise.

L'ex-Vert, aujourd'hui Rennais, Gelson Fernandes
L'ex-Vert, aujourd'hui Rennais, Gelson Fernandes © Maxppp - Maxppp

Gelson, Rennes est le club où vous avez passé le plus de temps depuis vos années suisses. Elle change quoi cette stabilité pour un footballeur ?

Au quotidien ça ne change pas grand chose parcequ'on fait un métier où on est amené à voyager. Mais c'est une région qui est sympa, un club où il fait bon vivre et où je suis heureux.

A l'inverse Loïc Perrin, Stéphanois sans doute à vie, ça vous inspire quoi ?

C'est beau ! Tu peux faire ça que dans une ville dont tu es originaire et où il y a ta famille. Quand tu es à Saint-Etienne déjà c'est très difficile de trouver mieux en France. Loic s'y plait vraiment et ça ne fait pas de sens d'aller voir autre chose.

Dimanche vous allez retrouver votre compatriote Léo Lacroix. Il est passé par Sion comme vous.

On est très proches. On se parle une fois par semaine. Léo est heureux à Saint-Etienne. Je pense sincèrement qu'on verra une évolution dans son jeu et dans sa personnalité l'année prochaine. Il découvre un nouveau pays, un nouveau club et ce n'est pas toujours facile. Ca prend du temps. C'est un garçon qui est intelligent, attachant et les choses vont se mettre en place tranquillement pour lui.

Avec Rennes vous perdez peu (2 défaites sur les 11 derniers matches), mais vous gagnez peu (2 victoires et 7 matches nuls). C'est frustrant d’enchainer ces résultats moyens ?

On a effectivement très peu perdu et si on remonte sur toute l'année 2017, je crois qu'on a perdu à Marseille, à Nancy et contre le PSG. C'est vrai que ça ne bascule pas du côté de la victoire. Il manque peu de choses pour que ça tourne en notre faveur. Ca fait partie du processus de progression qu'on doit avoir. Il nous reste 3 matches à l'extérieur et 2 à domicile. On va faire le maximum pour prendre le plus de points possibles et inverser la tendance sur cette fin de saison.

L’ASSE, a perdu gros à Marseille. Vous vous attendez à une équipe malade, voire démobilisée ?

Démobilisée ? Non ! Il ne jouent pas devant leur public parcque le match est à huis clos mais ils ont encore l'objectif d'être européens et ils vont s'accrocher jusqu'au bout.

Le match à huis clos, c’est une chance pour Rennes ? Ça permet d'éviter la pression du Chaudron ?

Jouer à Geoffroy Guichard c'est toujours un plaisir et ne pas pouvoir le faire cette année, c'est dommage. On en parle entre joueurs. Les jeunes qui n'ont jamais joué à Geoffroy Guichard sont déçus de ne pas pouvoir le faire. Quand on joue à Saint-Étienne, ça n'est pas une pression. Ou alors elle est positive. On n'a pas peur d'y jouer mais plutôt une grande envie de bien faire devant un public qui est chaud. C'est un match intéressant, on fait du football pour vivre ces émotions là. Alors jouer dans un stade Geoffroy Guichard sans public c'est décevant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess