Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gilles Sergent quitte la présidence du SM Caen, Fabrice Clément lui succède

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

C'est officiel, Gilles Sergent n'est plus le président du SM Caen. Le dirigeant a démissionné ce week-end et passe le relais à l'ancien président de l'US Granville Fabrice Clément.

Gilles Sergent, au centre, quitte déjà la présidence du SM Caen. Il est remplacé par Fabrice Clément (à droite). Jean -Marie Piranda (à gauche) devient vice-président.
Gilles Sergent, au centre, quitte déjà la présidence du SM Caen. Il est remplacé par Fabrice Clément (à droite). Jean -Marie Piranda (à gauche) devient vice-président. © Maxppp - Stéphane Geufroi

C'était acté... c'est désormais officiel : Gilles Sergent n'est plus le président du Stade Malherbe de Caen. Le club l'a annoncé ce samedi en fin d'après midi. Gilles Sergent avait présenté sa démission au conseil de surveillance hier vendredi. Il en a informé le directoire ce matin matin. C'est Fabrice Clément, ancien président de l'US Granville, qui lui succède. 

Gilles Sergent avait pris sa décision il y a un mois, quelqu'eût été l'issue de la saison. La relégation du club en Ligue 2 sonne comme un retentissant échec. Son mandat aura été mouvementé de bout en bout, de son intronisation le 17 mai 2018 dans une ambiance de putsh, poussant vers la sortie l'emblématique Jean François Fortin, jusqu'à cette triste défaite contre Bordeaux vendredi 24 mai dernier, synonyme de descente.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les ennuis avaient vite commencé avec un recrutement tardif et des résultats insuffisants. Pour les supporters, très attachés à l'ancien président Fortin, la magie n'a pas opéré pas et la défiance s'est installée.

Caen, en grande difficulté sportive à la mi-saison, attendait le mercato d'hiver pour se renforcer. Bilan : une seule recrue, Aly Ndom, blessée sérieusement dès le lendemain de son arrivée. 

La communication de Gilles Sergent aura aussi souvent été pointée du doigt, comme au moment de l'arrivée de Rolland Courbis en février. Viendra pas, viendra pas... Finalement, le technicien avait débarqué comme pompier de service aux côtés de Fabien Mercadal. Une option de duo d'entraîneurs pas si loin d'accomplir un miracle à l'arrivée.

Fabrice Clément annoncera l'identité du futur entraîneur

Fragilisé, touché par cette saison délicate, Gilles Sergent passe donc le relais pour "l'intérêt du Stade Malherbe", et se concentrer sur ses activités professionnelles à la tête de son entreprise.   

Au tour de Fabrice Clément de prendre en main les destinées du SM Caen. L'ancien dirigeant de l'US Granville sera notamment assisté de Jean-Marie Piranda comme vice-président. Le nouvel homme fort du club caennais est déjà attendu pour trancher la question du futur entraîneur de l'équipe fraîchement reléguée dans l'antichambre du football français. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess