Football

Girondins - Coupe de France : un ciseau de Rolan pour une qualification tirée par les cheveux (2-3)

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde dimanche 3 janvier 2016 à 16:34

Diego Rolan a envoyé Bordeaux en 16èmes.
Diego Rolan a envoyé Bordeaux en 16èmes. © Maxppp

Sur la pelouse de Fréjus / Saint Raphaël, dernier du championnat National, les Girondins de Bordeaux sont passés tout près de la catastrophe. Ils s'imposent sur un retourné acrobatique de leur attaquant uruguayen dans les arrêts de jeu et seront au rendez-vous des seizièmes de finale.

Ce déplacement sous le soleil de la côte d'azur sentait le piège. On imaginait pourtant pas Bordeaux souffrir autant chez le cancre du National. Mais comme d'habitude en coupe de France, les deux divisions d'écart ne se sont pas fait sentir.

Fréjus Saint Raphaël a mené deux fois au score dans cette rencontre pauvre techniquement avec, à chaque fois dans le rôle du héros, l'attaquant Grégory Gendrey qui a trompé Jérôme Prior, d'abord de la tête (33ème) puis du pied gauche dans un angle fermé (55ème).

Entre temps, Cheick Diabaté avait remis son équipe à flot trois minutes seulement après l'ouverture du score. Et c'est le géant malien qui a de nouveau remis les compteurs à zéro d'une frappe en force à moins d'un quart d'heure de la fin (77ème).

Quand Prior fait du Carrasso

Incapable de mettre du rythme et de varier ses offensives, Bordeaux a alors cru avoir fait le plus dur. Et il a failli le payer très cher. Une main de Frédéric Guilbert a offert aux Varois le penalty de la qualification à trois minutes de la fin du temps réglementaire. Mais Jérôme Prior a empêché Grégory Gendrey de réaliser le triplé. Un arrêtd e classe qu'en connaisseur, Cédric Carrasso a dû apprécier depuis le banc de touche.

Cheick Diabaté débute l'année par un doublé. - Maxppp
Cheick Diabaté débute l'année par un doublé. © Maxppp

L'Etoile a laissé passer sa chance et sur une touche anodine de Frédéric Guilbert dans les arrêts de jeu, une volée acrobatique de Diego Rolan a offert aux Bordelais le billet pour les seizièmes de finale et à Willy Sagnol une grosse contrariété de début d'année.

Bordeaux connaîtra son adversaire ce lundi soir (19h30) à l'Allianz Riviera avant le dernier match de ces 32èmes de finale entre Nice et Rennes.

Partager sur :