Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Girondins de Bordeaux - Frédéric Longuépée : " La recette miracle repose sur les valeurs, la loyauté, l’ambition"

jeudi 8 novembre 2018 à 12:51 Par Pascal Pierozzi, France Bleu Gironde

Pour la première fois depuis le rachat du club il y a deux jours, Joe DaGrosa, nouveau patron des Girondins de Bordeaux, et Frédéric Longuépée, le futur nouveau président du club, se sont exprimés devant la presse au siège du Haillan.

Première conférence de presse pour Joe DaGrosa et Frédéric Longuépée
Première conférence de presse pour Joe DaGrosa et Frédéric Longuépée © Radio France - Arnaud Carré

Le Haillan, France

Devant une salle de presse comble, Joe DaGrosa a pris le premier la parole se disant impatient de commencer, alors qu'un match important, aura lieu ce jeudi soir, contre le Zénit Saint-Pétersbourg en Ligue Europa. Il a ensuite présenté rapidement Frédéric Longuépée :  'Il y avait de nombreux candidats, mais nous avons été séduits par sa riche expérience professionnelle au Paris Saint-Germain, et au sein du Comité d'Organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024.  Sa vision stratégique pour le futur nous a plu. Il est arrivé tardivement dans le processus mais c'est l'homme qu'il nous fallait."

Frédéric Longuépée a ensuite remercié Joe DaGrosa pour la confiance qui lui a été accordée : "C’est une grande responsabilité, j’ai à cœur de défendre les valeurs fondatrices du club. Il ne faut pas oublier le passé. Mon parcours m’a appris une chose, les clubs de foot sont des institutions qu’il faut respecter et protéger. Ils sont au dessus de tout le reste. Je vais veiller à la défense des valeurs fondatrices du club et son ouverture vers le monde. Il est important de capitaliser sur son ancrage tout en garantissant son ouverture."

Frédéric Longuépée : "Ça a été quelques nuits de réflexion"

Le futur président ajoute que "le potentiel des Girondins de Bordeaux est important avec un stade moderne qui doit devenir un lieu de vie des Bordelais. Être numéro 3 au PSG a été une expérience incroyable, être numéro 1 aux Girondins de Bordeaux  l’est encore plus. La décision a été compliquée mais les trains ne passent qu’une fois." 

Tout le monde a œuvré pour faire de ce club un grand club. Il est trop tôt pour faire des promesses pour le moment. La recette miracle repose sur les valeurs, la loyauté, l’ambition" a ajouté Frédéric Longuépée. 

Un plan de 100 jours 

Concernant le sportif, Joe DaGrosa a indiqué que la direction allait travailler sur un plan de 100 jours  : "On va avoir des changements dans l’expérience des supporters et dans l’organisation du club". Il a confirmé accorder sa confiance au manager brésilien Ricardo.  Pour sa part, Frédéric Longuépée a indiqué qu'il prendrait le temps de rencontrer les équipes avant de changer quoi que ce soit. "Le plan n'est pas d'acheter des joueurs à 100 millions d'euros. Il y a d'autres moyens d'attirer des talents". A ses côtés, le nouveau patron du club s'est aussi empressé d'ajouter : "J'ai rencontré l'équipe hier. On est venu ici pour gagner, pas perdre. On veut atteindre le plus haut rang possible. On joue pour gagner. On n'a pas de limites à nos ambitions."

Frédéric Longuépée, qui devrait prendre ses fonctions en fin d'année, a posé pour les photographes. - Radio France
Frédéric Longuépée, qui devrait prendre ses fonctions en fin d'année, a posé pour les photographes. © Radio France - Arnaud Carré

Joe DaGrosa tient à avoir de bonnes relations avec les supporteurs : "C'est très important d'établir de bonnes relations avec eux. Ils sont passionnés et aiment ce club. On respecte cette passion. On veut améliorer les relations à travers cette passion. Il n'y a pas de raison de ne pas s'entendre avec eux. On va organiser une réunion avec les Ultras.

Joe DaGrosa : "Je vais rencontrer des représentants des Ultras"

Ensuite, le propriétaire américain du club a confirmé qu'il n'y aurait pas, pour le moment, de changements dans l'organigramme. 

Le but est de faire revenir les gens au Matmut Atlantique ! - Frédéric Longuépée 

Il a enfin été question de la faible affluence au Matmut Atlantique et de ses problèmes d'accessibilité. Frédéric Longuépée a son idée sur la question : "Le spectacle passe par des choses simples. Il faut éliminer les freins qui amènent les gens au stade. J’ai le choix d’aller au cinéma, d’aller dîner en ville, de rester à la maison… Si je fais l’effort de venir au stade il faut que l’expérience soit la plus positive possible. Il faut que la chaîne d’expérience soit la plus positive possible. Que lorsque quand je rentre à la maison, j’ai passé un bon moment. C’est une approche clé dans les stades américains. Il faut travailler sur des choses simples. C’est une course à étapes. Le but est de faire revenir les gens et de faire venir d’autres types de population, pas seulement les fans de foot. Mais aussi les familles."