Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Girondins de Bordeaux : La DNCG donne son aval à GACP

mardi 25 septembre 2018 à 12:47 Par Pascal Pierozzi, France Bleu Gironde

Selon le quotidien sportif l'Equipe, la Direction nationale de contrôle de gestion n'est pas opposée au rachat des Girondins de Bordeaux par le fond d'investissements américain General Americain Capital Partners LLC (GACP).

Joseph DaGrosa (à gauche) a reçu l'accord de la DNCG pour devenir le propriétaire des Girondins de Bordeaux
Joseph DaGrosa (à gauche) a reçu l'accord de la DNCG pour devenir le propriétaire des Girondins de Bordeaux © Radio France - Mélanie Juvé

Bordeaux, France

Joseph DaGrosa, patron de GACP,  avait été auditionné le 10 septembre dernier par la DNCG. Les échanges avaient été fructueux selon les deux parties. L'homme d'affaires américain a donc reçu, par courrier il y a huit jours,  un avis favorable pour diriger le club. Il devra, toutefois, revoir son dossier concernant le business plan en matière de prévisions de recettes, jugé trop optimiste par le gendarme financier du football professionnel. Une seconde audition est prévue en novembre ou décembre avec de nouveaux éléments du dossier. 

Un bémol qui ne devrait pas rassurer le groupe des supporteurs Ultramarines opposé à la vente. Une délégation avait demandé, la semaine dernière,  audience à Alain Juppé. Les responsables des Ultramarines avaient exposé leurs craintes considérant le montage financier et la stratégie économique de GACP risquées.  

Le maire de Bordeaux et président de la Métropole  n'a, lui, jamais été opposé à l’opération de rachat, affirmant que GACP présentait toutes les garanties nécessaires. Il attendait la décision de la DNCG  et vendredi, au conseil de Bordeaux Métropole, il soumettra la délibération au vote. Délibération qui devrait-être adoptée même si l'opposition, lors des débats,  tentera de semer le doute.