Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Girondins de Bordeaux : "Le coach a trouvé de très bons mots" après le départ de King Street, dit Loris Benito

-
Par , France Bleu Gironde

Loris Benito était l'invité de 100% Girondins, ce jeudi, sur France Bleu Gironde. Il est revenu sur la saison des Marine et Blanc, son positionnement dans l'axe de La Défense et enfin la défection de King Street. Il estime que Jean-Louis Gasset a su parler au groupe pour qu'il ne perde pas pied.

Loris Benito, le latéral suisse des Girondins de Bordeaux.
Loris Benito, le latéral suisse des Girondins de Bordeaux. © Radio France - Yvan Plantey

Ce n'est ni le joueur le plus prolifique, ni le plus spectaculaire, mais Loris Benito semble bien s'installer parmi les cadres des Girondins de Bordeaux. À 29 ans, l'international suisse (8 sélections) s'impose en défense grâce à des performances régulières et il se réjouit de basculer dans l'axe, poste auquel il a été formé et à propos duquel il avait confié, après la victoire face à Rennes, que c'était celui qu'il préfère.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Au micro de France Bleu Gironde, il a réaffirmé cette volonté en s'appuyant sur les "sensations positives" ressenties après le match face à Rennes. "Malheureusement, dans une carrière, tu fais un transfert comme latéral gauche puis un deuxième et t'as l'étiquette de latéral !", sourit-il. À l'avenir, il estime qu'il faudra "un moment déclencheur" pour qu'il puisse se stabiliser à ce poste. "Il faut le coach, l'équipe et beaucoup de choses pour cela. Mais j'espère que c'est le moment pour jouer dans l'axe", poursuit Loris Benito.

"Ça me fait du mal de ne pas faire de passe décisive"

Après le départ surprise de l'actionnaire américain King Street, fin avril, les joueurs ont appris la nouvelle lors de leur stage à Ploemeur, en Bretagne. "C'est vrai que le moment n'était pas idéal. On allait à Lorient pour un match incroyablement important pour nous", note le latéral suisse. Il poursuit : "Je trouve que le coach a trouvé de très bons mots pour nous dire qu'il y a des choses que l'on contrôle et d'autres qu'on ne contrôle pas. J'espère seulement qu'on va entrer dans une phase de tranquillité pour le club car il le mérite."

Je ne sais pas encore si je vais rester. C'est une très bonne question, [...] je suis absolument ouvert - Loris Benito, latéral gauche des Girondins de Bordeaux

Avec 56 matchs en Gironde, dont un but et aucune passe décisive, Loris Benito est loin d'avoir le rendement espéré pour un latéral dont on attend généralement le surnombre et le dédoublement. "Sur ce travail de latéral, j'en parle souvent avec Ghislain Printant. C'est clair que ça me fait du mal de voir que j'ai zéro passe décisive même si j'aurais peut-être mérité d'en faire quelques-unes quand on regarde les deux années !", reconnaît l'ancien joueur des Young Boys de Berne. 

Concernant son avenir et son contrat (jusqu'en 2022) aux Girondins de Bordeaux, il avoue : "Je ne sais pas encore si je vais rester. C'est une très bonne question, j'ai encore un an de contrat. On verra, je suis absolument ouvert."

Retrouvez l'intégralité de l'interview avec Loris Benito à cette adresse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess