Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Girondins de Bordeaux : les Grands Crus sont prêts à aider le club sur le court-terme

-
Par , France Bleu Gironde

Après l'appel de la part de François Pinault, propriétaire d'un château dans le vignoble bordelais, les Grands Crus de Bordeaux sont prêts pour un "dépannage" des Girondins de Bordeaux. Toutefois, le président de l'Union des Grands Crus est conscient de l'importance des enjeux financiers.

(Illustration).
(Illustration). © Maxppp - Thibaud MORITZ

La réponse à François Pinault ne s'est pas fait attendre. Lors d'une visio-conférence à propos de la Semaine des primeurs, le président de l'Union des Grands Crus de Bordeaux, Ronan Laborde, a expliqué qu'il était prêt pour faire "un dépannage" des Girondins de Bordeaux. Mais il précise : "Je ne suis pas certain qu'on puisse, à nous seuls, sauver les Girondins et les repositionner comme un club performant." Il répond au propriétaire du Stade Rennais mais aussi du Château Latour (Pauillac) qui avait appelé, ce lundi, le monde du vin à aider le club phare de la région, lâché par son actionnaire américain King Street la semaine dernière.

On n'est pas des romantiques - Ronan Laborde, président des Grands Crus de Bordeaux

Par ailleurs, Ronan Laborde affirme que les Grands Crus ne sont pas insensibles à la situation des Girondins de Bordeaux mais il dit être conscient des investissements qu'il faut engager pour reprendre le club : "On n'est pas des romantiques et il faut être assez pragmatique. Il me semble que le milieu du football est très spécialisé et que les enjeux financiers extrêmement importants." Il espère que des repreneurs, seuls ou unis, viendront en complément de leur action "et de manière beaucoup plus importante, contribueront à remettre les Girondins de Bordeaux à flot et sur la bonne voie", conclut-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess