Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Girondins de Bordeaux : Malcom prolonge pour mieux partir ?

mercredi 27 septembre 2017 à 16:24 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde

Les Girondins de Bordeaux ont officialisé la prolongation d'un an du contrat de leur attaquant brésilien Malcom, jusqu'en 2021. Mais cela ne signifie pas pour autant que la nouvelle pépite du club va s'éterniser sur les bords de la Garonne.

Le Brésilien Malcom face à Guingamp.
Le Brésilien Malcom face à Guingamp. - © Maxppp

Cet accord va bénéficier au jeune milieu de terrain, auteur d'un début de saison tonitruant. Il touchera un salaire à la mesure de son talent, bien au delà de celui qu'il avait à son arrivée en janvier 2016. Mais aussi à Bordeaux qui fait ainsi grimper le montant d'un éventuel transfert. Car si le jeune joueur continue à ce rythme, de gros clubs européens lui feront à coup sûr les yeux doux. Les dirigeants girondins ont fait la sourde oreille cet été (on a notamment évoqué l'intérêt de Dortmund et Monaco avec des propositions pouvant atteindre 20 millions d'euros) en déclarant le Brésilien "intransférable", mais ils se doutent bien que les clubs intéressés risquent fort de revenir à la charge l'été prochain. Ils seront alors en position de force pour faire jouer une éventuelle surenchère.

Obtenir la somme maximale en cas de transfert

En coulisses, Bordeaux aurait également travaillé avec les Corinthians, l'ancien club de Malcom, pour pouvoir obtenir le somme maximale en cas de transfert. Car le dossier est complexe. Certaines personnes, dont ses agents, se réclament propriétaires d'une partie des droits économiques du joueur et lorgnent donc sur un "morceau" du bénéfice réalisé quand le Brésilien quittera la Gironde. En attendant, Malcom est toujours Bordelais et aura peut-être l'occasion de faire grimper encore un peu plus sa cote samedi au Parc des Princes face aux stars du PSG.