Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Girondins de Bordeaux : Michel Preud'homme, "un homme de trophées", pour le journaliste belge Thierry Luthers

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu
Bordeaux, France

L'entraîneur belge de 59 ans est en pole position pour succéder à Jocelyn Gourvennec à la tête des Girondins de Bordeaux. Ex-meilleur gardien du monde pendant sa carrière de joueur, il a amassé de nombreux trophées en tant qu'entraîneur. Thierry Luthers, journaliste à la RTBF, le connaît bien.

Michel Preud'homme avec le survêtement du FC Bruges, son dernier club.
Michel Preud'homme avec le survêtement du FC Bruges, son dernier club. © Maxppp - Maxppp

France Bleu Gironde : C’est un entraîneur expérimenté qui devrait arriver aux Girondins de Bordeaux ?

Thierry Luthers : Oui, qui a pas mal bourlingué, puisqu’il est passé par la Belgique, les Pays-Bas, et l’Arabie Saoudite, et qu’il a remporté au moins un trophée partout. Evidemment, le plus marquant, c’est qu’il a ramené le titre de champion au Standard de Liège, qui l’attendait depuis 25 ans. Il est donc devenu une véritable idole là-bas. Et puis, il a gagné une coupe avec La Gantoise, il a gagné une coupe et le championnat avec le FC Burges. Il y a eu aussi l’intermède hollandais, avec le club de Twente, il a aussi été champion en Arabie Saoudite….

Donc, oui, Michel Preud’homme, c’est un homme de trophées, un homme qui va aussi jusqu’au bout de ses challenges. Même si finalement, il ne reste jamais trop longtemps dans le même club parce qu’il a la bougeotte. 

Le maintien, "un challenge inédit dans sa carrière"

Un homme de trophées, mais pas un entraîneur habitué à jouer le maintien ?

C’est vrai que dans son parcours de coach, c’est un challenge inédit jusqu’à présent. Mais bon, il va avoir 59 ans, il a beaucoup de vécu. Il en avait déjà évidemment comme joueur, puisqu’il a une carrière exceptionnelle de longévité, il était encore gardien au Portugal à 40 ans… Ça veut dire que c’est un garçon qui connaît bien le football. Il a une approche très professionnelle, très méticuleuse, certains diraient même maniaque. Il a tout l’arsenal requis et nécessaire pour mener cette mission à bien avec Bordeaux. 

Il a un côté Docteur Jekkyl et Mister Hyde

Quel type d’entraîneur est-il ?

Il a une attitude extrêmement spectaculaire en bord de touche. C’est quelqu’un qui vit passionnément, intensément son métier. Donc il est parfois un peu dans l’outrance, la théâtralisation par rapport aux décisions arbitrales. C’est le côté un peu sombre de sa personnalité.

Parce que pour le reste, c’est un garçon extrêmement attachant, très intelligent, affable avec la presse. Mais il est un peu docteur Jekyll et Mister Hyde dès qu’il entre sur le terrain. Je lui avais dit un jour, qu’il allait mourir sur le terrain, comme Molière avait failli mourir sur scène. Il en avait souri, mais je pense qu’il y a un peu de ça. 

"Il a un petit côté Docteur Jekkyl et Mister Hyde"
"Il a un petit côté Docteur Jekkyl et Mister Hyde" © Maxppp - Maxppp

Et dans le jeu ?

Il a une approche tactique offensive, avec un jeu basé sur la verticalité. Un peu à l’image de son caractère, il aime aller de l’avant, être conquérant. Même si, vu la situation des Girondins, il risque d’être obligé de s’adapter. Il est assez intelligent, il connaît assez le football pour s’adapter à différentes situations. D’ailleurs, il a failli, il y a quelques semaines, signer au FC Malines, qui est très mal engagé dans notre championnat belge. On sent qu’en réalité, ça le démange de revenir dans le monde du foot, même s’il avait décidé de prendre une année sabbatique.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu