Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Girondins de Bordeaux : Ricardo viré, Bédouet ne finira pas la saison

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Gironde

Ricardo, arrivé en septembre aux Girondins de Bordeaux comme manager général, est limogé. Jo Da Grosa l'annonce ce mardi soir. Et selon l'Equipe, le propriétaire américain, confie aussi qu'Eric Bédouet ne terminera pas la saison sur le banc."Il y aura un nouveau coach".

Ricardo avait fait son retour sur le banc des Girondins en septembre dernier
Ricardo avait fait son retour sur le banc des Girondins en septembre dernier © Maxppp - Bonnaud Guillaume

Ricardo, arrivé en septembre comme manager général dans la foulée du départ tonitruant de Gustavo Poyet l'été dernier est démis de ses fonctions. Son retour au Haillan n'aura donc duré que cinq mois. Limogé en raison de "performances sur le terrain en-dessous de ses attentes et des nôtres" explique Jo Da Grosa le propriétaire américain du club, qui a ajouté, qu'Eric Bédouet serait aussi remplacé dans "les prochains jours ou les prochaines semaines, par quelqu'un qui est identifié mais qui ne sera pas annoncé tout de suite."

Les Girondins de Bordeaux ont officialisé le départ de Ricardo ce mardi soir
Les Girondins de Bordeaux ont officialisé le départ de Ricardo ce mardi soir - Site officiel Girondins de Bordeaux

Une décision soudaine des dirigeants américains

Le départ de Ricardo était évoqué ces dernières semaines mais les dirigeants américains ont décidé de trancher plus rapidement que prévu et de ne pas laisser le staff terminer la saison. La décision de se séparer de Ricardo aurait été prise en présence du patron de GACP, Joe DaGrosa. L'idée est certainement de relancer une dynamique avec un nouveau staff afin d'être fin prêt pour le coup d'envoi du prochain championnat au mois d'août. 

Un retour loin d'être gagnant

Pour remplacer Gustavo Poyet, les dirigeants des Girondins avaient misé sur un visage connu de la maison : Ricardo avait entraîné le club entre 2005 et 2007, deux saisons au bilan plutôt bon, avec une place de dauphin de Ligue 1 la première saison et une coupe de la Ligue la seconde. Cette fois, l'effet Ricardo ne prend pas. 

Toutes compétitions confondues, le Brésilien affiche 12 défaites, 11 victoires et 9 matchs nuls depuis son arrivée. Bordeaux n'est pas parvenu à passer le cap des poules en Ligue Europa et s'est fait sortir de la Coupe de France dès les 32es de finale par Le Havre (0-1), club de Ligue 2. Quant à la coupe de la Ligue, l'aventure s'est arrêtée en demi-finale contre Strasbourg. 

Depuis fin janvier, il ne reste que la Ligue 1 à Bordeaux. Mais là aussi, les résultats laissent à désirer : les Girondins sont 13èmes et n'ont gagné qu'un seul de leurs six derniers matchs (1 victoire, 1 nul). Les piètres performances contre l'OM (1-0), Nantes (1-0) ou encore Guingamp (0-0 à domicile) ont sans doute été le coup de grâce pour Ricardo, dont la situation était aussi compliquée hors terrain. 

Troisième départ en à peine plus d'un an

Arrivé précipitamment en début de saison, après le licenciement de Gustavo Poyet, le Brésilien n'a pas les diplômes nécessaires pour occuper le poste d'entraîneur... Il avait donc été nommé manager général. Et Eric Bedouet avait récupéré le titre de coach, même si les deux hommes géraient ensemble le groupe. Après Jocelyn Gourvennec et Gustavo Poyet, Ricardo est le troisième entraîneur qui prend la porte aux Girondins, en à peine plus d'un an.

Les Girondins de Bordeaux doivent disputer leur match en retard contre Montpellier, mardi 5 mars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess