Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Girondins de Bordeaux : "un groupe est en train de se créer" après le nul 2-2 obtenu à Paris

-
Par , France Bleu Gironde

Pour le coach des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Gasset, un état d'esprit est né dans le groupe bordelais après le match nul 2-2 arraché à Paris, sur sa pelouse pour la 12e journée de Ligue 1. Les Bordelais sont revenus au score et ont même fait douter les Parisiens dans le dernier quart d'heure.

Jean-Louis Gasset, lors du match nul 2-2 arraché ce samedi soir au Parc des Princes face au PSG.
Jean-Louis Gasset, lors du match nul 2-2 arraché ce samedi soir au Parc des Princes face au PSG. © Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Ce samedi soir au Parc de Princes, les Girondins de Bordeaux ont créé un demi-exploit en arrachant le nul 2-2 face au PSG. Les Marine et Blanc ramènent un point de la capitale pour cette 12e journée de Ligue 1. Pour les Bordelais, le défenseur central parisien Timothée Pembele a marqué contre son camp (10e) et Yacine Adli, le joueur formé au PSG, a égalisé (60e). Les Parisiens, eux, ont marqué coup sur coup grâce à Neymar (27e, s.p) et Moyes Kean (28e).

Quatre buts au cours d'un match qui s'est enflammé en seconde période et où Bordeaux a rendu les coups aux Parisiens sans avoir à rougir de son animation offensive qui est d'ordinaire assez faible. Ce match a surtout montré qu'un "groupe est en train de se créer", d'après le coach Jean-Louis Gasset. Les Girondins de Bordeaux ont même fait douter les champions en titre avec trois occasions franches dans les 20 dernières minutes.

La trêve internationale a porté ses fruits

"Il y a eu une prise de conscience", reconnaît l'entraîneur bordelais, Jean-Louis Gasset. La trêve internationale survenue à la mi-novembre après deux défaites est bien tombée. Depuis le retour, les Bordelais sont allés battre Rennes 1-0 en Bretagne et gratter un point à Paris grâce aux mêmes ingrédients : solidarité, pressing collectif, combativité.

Dans le jeu, les Marine et Blanc ont été très disciplinés dans le pressing en allant chercher les parisiens assez haut sur le terrain et avec un bloc compact. La ligne défensive bordelaise était très resserrée ce qui a toutefois laissé beaucoup de champ pour les ailiers parisiens - Mbappé et Rafinha - et cela aurait pu alourdir le score à la pause. Enock Kwateng fera les frais de la réorganisation défensive en cédant sa place à Loris Benito (45e).

Les remplaçants redonnent de l'air

Après le remplacement de Kwateng, Jean-Louis Gasset a senti que certains joueurs manquaient de jus. Dont acte. À l'heure de jeu, il fait entrer Oudin, De Préville et Adli, trois joueurs qui ont perdu leur place à un moment de la saison dans le 11 bordelais. Changement gagnant car Oudin laisse filer la passe de Ben Arfa entre ses jambes sur le deuxième but bordelais inscrit par Yacine Adli, un but composé à 100% d'anciens joueurs parisiens.

Concentration et facilité : des lacunes qui persistent

En revanche, sur les 2 buts encaissés par Bordeaux, il y a là un concentré des lacunes girondines depuis le début de saison. Sur le premier, un excès de confiance de Ben Arfa, qui dribble dans sa surface de réparation, offre le pénalty aux Parisiens. Le second but est dû à un manque de concentration car les Parisiens marquent sur dans la foulée, sur l'engagement, du premier.

Si les Girondins réussissent à régler cela, il y a de grandes chances qu'ils atteignent leur objectif d'être dans le top 8 en fin de saison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess