Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Girondins - Ligue Europa : un but d'avance à défendre au bout du monde

jeudi 27 août 2015 à 6:00 Par Clément Carpentier, France Bleu Gironde

Les Girondins de Bordeaux se déplacent à Almaty au Kazakhstan (16h30) pour leur barrage retour de la Ligue Europa. Un déplacement historique aux portes de l'Asie.

Les Girondins de Bordeaux en balade à Almaty aux portes de l'Asie
Les Girondins de Bordeaux en balade à Almaty aux portes de l'Asie © Radio France

Les Girondins de Bordeaux sont à un match des phases de poules de la Ligue Europa. Cette après-midi à 16h30 (heure française), ils affrontent le Kaira Almaty au Kazakstan en barrage retour. Au match aller, ils se sont imposés 1 à 0.

A 250 km de la Chine

Et au delà de l'enjeu sportif de cette rencontre, c'est avant tout un voyage à l'autre bout du monde pour les Girondins de Bordeaux. 6 900 ? C'est la distance qui s'épare Bordeaux d'Almaty.  Une ville aux portes de l'Asie. 

Pour rejoindre Almaty, captiale du Kazakhstan jusqu'en 1997, il faut 60 jours de marche à pied, 3 jours et demi de voiture ou encore 8 heures d'avion.

Le décalage horaire 

Les Girondins de Bordeaux vont aussi devoir avaler le décalage horaire de 4 heures. D'ailleurs depuis leur dernier match à Lille, les joueurs ont pour consigne de se lever plus tôt, de manger plus tôt et de se coucher plus tôt. 

Mardi, ils se sont entraînés à 7h du matin et mercredi ils ont pris l'avion à 6h. Considéré par l'UEFA comme le plus long déplacement de l'histoire des coupes européennes.  Ce voyage en terre inconnu est un vrai défi logistique et sportif pour les Girondins. 

Chaude ambiance

Le stade de 22 000 places sera lui plein à craquer.  Il va donc falloir un mental de guerrier pour ramener la qualification et au moins vivre un vol retour plus agréable et reposant. Les Girondins seront de retour sur les terrains dès dimanche pour le derby de l'Atlantique face à Nantes.