Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Les 40 ans de l'épopée des Verts

Glasgow 1976, les 40 ans de l’épopée des Verts : Gérard Farison

jeudi 24 décembre 2015 à 6:20 Par David Valverde et Denis Souilla, France Bleu Saint-Étienne Loire

France Bleu Saint-Étienne Loire vous replonge dans l’épopée des Verts de 1976 à l'occasion de la célébration, au mois de mai, des 40 ans de la finale de Glasgow et des poteaux carrés. Retour sur l’un des membres de cette équipe de légende : l'arrière gauche, le défenseur Gérard Farison.

Gérard Farison derrière Curkovic
Gérard Farison derrière Curkovic © Maxppp
  - Aucun(e)

La quasi totalité des joueurs de 1976 étaient formés au club. Mais en ce qui concerne Gérard Farison l'attachement local est encore plus fort. C'est un Stéphanois pur jus, né en 1944 dans le quartier de Terrenoire. Il mettra du temps à se frayer un chemin jusqu'à l'équipe professionnelle. Il n'y fera ses premiers pas qu'à l'âge de 23 ans, lui le titulaire d'un CAP de mécanicien-gareur pour l'industrie du tissage. Farison est un amoureux de son club à tel point qu'à sa meilleure période, il a préféré se consacrer à l'ASSE plutôt que de répondre aux sélections de l'Équipe de France. C'est un défenseur, un vrai, résistant et dur au mal, et même parfois buteur.

  - Aucun(e)

En 1976, Farison est un membre indiscutable de la défense stéphanoise et donc un acteur décisif de cette saison exceptionnelle qui amènera les Verts en finale de la Coupe d'Europe. Oui mais voilà, Gérard Farison restera l'un des malheureux de ce moment incontournable. Il ne foulera jamais la pelouse de Glasgow à cause d'une blessure. Pour comprendre il faut remonter dix jours plus tôt, les Verts affrontent le Nîmes Olympique et c'est une véritable boucherie qui coûte deux joueurs à l'ASSE : Synaeghel sort sur blessure, et donc Gérard Farison. Pour certains l'AS Saint-Étienne a perdu la finale de Coupe d'Europe à cause des poteaux carrés, et à cause de Nîmes.

"Je repense à ma blessure, je n'ai pas pu participer à la finale. Cela m'a vraiment perturber, enfin j'ai quand même été les voir. Malheureusement, ça n'a pas été la victoire mais on la méritait quand même. Les poteaux carrés, les occasions manquées... Malheureusement, on n'est pas passés."
— Gérard Farison

  - Aucun(e)

Aujourd'hui Gérard Farison s'est installé dans le sud à Saint-Raphaël, après avoir été employé municipal à Fréjus où il avait terminé sa carrière de joueur en amateur. Après sa carrière, contrairement à d'autres coéquipiers, il n'a jamais eu de responsabilité au club. Ce n'est pas celui que l'on voit le plus dans la galaxie ASSE, mais il participe assez régulièrement aux réunions des anciens de 1976.

Les 40 ans de l'épopée des Verts : Gérard Farison