Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Les 40 ans de l'épopée des Verts

Glasgow 1976, les 40 ans de l’épopée des Verts : Dominique Rocheteau

vendredi 25 décembre 2015 à 6:19 Par David Valverde et Denis Souilla, France Bleu Saint-Étienne Loire

France Bleu Saint-Étienne Loire vous replonge dans l’épopée des Verts de 1976 à l'occasion de la célébration, au mois de mai, des 40 ans de la finale de Glasgow et des poteaux carrés. Retour sur l’un des membres de cette équipe de légende : l'ailier droit Dominique Rocheteau.

Dominique Rocheteau contrre Kiev
Dominique Rocheteau contrre Kiev © Maxppp
  - Aucun(e)

Un petit conseil : ne l'appelez pas "l'ange Vert". Il vous sourira poliment, parce qu’il est bien élevé, mais il n'a jamais aimé ce surnom. Dominique Rocheteau avait beau être fair-play et avoir une gueule d'ange, il avait aussi son caractère, un peu rebelle et rock’n’roll, une attitude qui en a fait le chouchou de la France du foot dès 1975. Des dribbles déroutants qui font valser ses cheveux bouclés, Rocheteau est une idole, une star. Un statut qu'il n'a jamais cherché, lui le Charentais discret, issu d'une famille d’ostréiculteurs.

  - Aucun(e)

L'ASSE aurait-elle remporté la finale de la Coupe d'Europe si Rocheteau ne s'était pas claqué un muscle à une cuisse à l'entraînement quelques jours plus tôt ? La question est aussi importante, et autant sans réponse, que de savoir si le ballon serait rentré si les poteaux avaient été ronds... Alors Robert Herbin l'a bien fait joué, quand même, quelques minutes en fin de match contre le Bayern Munich, mais sur une jambe, le talent de Rocheteau ne pouvait pas grand chose. C'est que l'attaquant de l'ASSE avait tellement fait rêver la France entière quelques semaines auparavant quand il avait inscrit le troisième but contre Kiev, en quart de finale, celui de la qualification, au bout des prolongations, sur un service de Patrick Revelli, dans un Chaudron en feu.

  - Aucun(e)

"Il y a eu des moments d'émotion. Ce n'est pas un hasard qu'on soit encore ensemble 40 ans après. Je pense aux larmes de Jean-Michel (Larqué), la descente des Champs-Élysées. À l'époque, j'avais dit que je ne comprenais pas...  Mais maintenant, je comprends. Ce qui s'est passé, le public, les supporters qui étaient présents..."
— Dominique Rocheteau

  - Aucun(e)

C'est Dominique Rocheteau qui fait aujourd'hui le pont entre la génération de 1976 et celle d'aujourd'hui. Le coordinateur sportif de l'ASSE c'est lui, le véritable homme de confiance de Roland Romeyer et de Christophe Galtier, le garant des valeurs de 1976. Il alterne entre le Forez et sa maison en Picardie. Plus que jamais, il mange ASSE et respire ASSE. Comme en témoignent ses larmes de joie lors de la victoire en Coupe de la Ligue ou lors du retour en Coupe d'Europe.

Les 40 ans de l'épopée des Verts : Dominique Rocheteau

  - Aucun(e)
  - Aucun(e)