Football

Granville lance le week-end Coupe de France de Football

Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin vendredi 11 novembre 2016 à 11:04

Granville, quart de finaliste la saison passée, cherchera sa qualification pour le 8e tour à Plouzané (Finistère)
Granville, quart de finaliste la saison passée, cherchera sa qualification pour le 8e tour à Plouzané (Finistère) © Maxppp - PQR

Quatre clubs de la Ligue de football Basse Normandie (Avranches, Granville, Dives et Alençon) sont engagés lors du 7e tour de la Coupe de France. Ce tour voit l'entrée en lice des clubs pros de Ligue 2. Granville, héros de l'édition précédente, joue ce vendredi après-midi à 14h30 à Plouzané (29).

Le tirage au sort du 7e tour de la Coupe de France n'a offert qu'un seul match à domicile pour les clubs de la Ligue de Basse-Normandie. Avranche recevra ce samedi après-midi à 14h les Polynésiens de l'AS Dragon dans un match sur le papier très favorable aux Avranchinais.

"Il faudra un bon Granville pour continuer l'aventure"

Le 2e et dernier club manchois encore en lice peut lui aussi penser au 8e tour mais doit jouer ce vendredi après-midi à Plouzané.... près de Brest... les Granvillais comme les Avranchinais jouent trois divisions au dessus de leur adversaire.

"Même si on joue des équipes hiérarchiquement inférieures, explique le coach Johan Gallon, cette compétition - on le sait et on est bien placé pour le savoir - décuple les forces et on sait qu'on va avoir une équipe qui jouera face à nous son va-tout à 100% et qui ira au bout d'elle-même. Il faudra un bon Granville pour continuer l'aventure."

Les moins gâtés sont les joueurs de Dives (CFA2) qui devront signer ce qui ressemble déjà un un exploit ce samedi après-midi (17h) sur le terrain de Viry-Chatillon (CFA). Les hommes de Philippe Clément ont déjà montré par leur hargne qu'ils savaient s'accrocher.

"On a forcément de l'espoir même si la marche est haute." P. Clément, entraîneur de Dives

"Ça manque de piment quelque part parce que l'on n'est pas dans un petit village où la Coupe de France a son importance, regrette le coach divais. Cela risque d'être un peu fade et en terme de niveau, forcément, cette équipe nous est supérieure dans beaucoup de domaines. Maintenant la magie Coupe de France fait le reste. On a forcément de l'espoir même si la marche est haute."

"On a plus de chances de passer que face à une CFA ou une ligue 2."

Dernier engagé, ce dimanche à 14h30, les footballeurs de l'US Alençon se déplacent en Mayenne à Bonchamp-les-Laval. "On joue une équipe du même niveau que nous (DH), explique le défenseur Simon Pelleray. C'est la coupe de France, il va falloir jouer le coup à fond. c'est sûr qu'on a plus de chances de passer que face à une CFA ou une ligue 2."