Football

Hand féminin - Equipe de France | Jullie Foggea : "Un tremplin dans ma tête"

Par Arnaud Carré, France Bleu mardi 14 avril 2015 à 7:00

Julie Foggea, la gardienne de l'UMBB
Julie Foggea, la gardienne de l'UMBB © Radio France

Trois ans après sa dernière sélection, la gardienne de l'Union Mios-Biganos-Bègles retrouve les Bleues cette semaine à Brest. Elle aborde avec excitation et appréhension un stage qui va lui permettre de voir où elle en est. Entretien.

France Bleu Gironde : Qu’attendez-vous de cette semaine avec les Bleues ?

Julie Foggea  : Je suis déjà heureuse d’y aller. Je pars surtout avec l’idée d’avoir plein de choses à apprendre physiquement, techniquement. Ce sera une première pour moi avec cette nouvelle équipe, avec ce nouvel entraîneur. Il y a des filles de ma génération avec qui je n’ai pas joué depuis longtemps. J’ai l’envie de prendre le maximum d’informations qui vont me servir pour la suite de la saison et la suite de ma carrière. Je n’ai que 25 ans. J’espère que ça va être un tremplin dans ma tête.

Julie Foggea (à gauche) et Alice Lévêque (à droite), deux des trois internationales de l'UMB-B. - Radio France
Julie Foggea (à gauche) et Alice Lévêque (à droite), deux des trois internationales de l'UMB-B. © Radio France

Un peu d’appréhension quand même ?

Je pars avec Alice Lévêque et Chloé Bulleux, des copines de mon club, donc ça me rassure un peu. Mais il y a beaucoup d’appréhension. Ça fait trois ans que je n’ai pas mis, ne serait-ce qu’un orteil, en équipe de France et ça me manquait. Le niveau est toujours aussi haut, peut-être meilleur aujourd’hui.

"Tout le monde rêve d'y aller, de voir où il en est"

En revanche, je sais que j’ai fait des progrès sur certains points et que j’ai certainement aussi ma place. Ce sera une semaine d’entraînement sans le stress de la compétition. C’est donc un mélange d’excitation et d’appréhension à l’idée de vivre une autre aventure.

Cette sélection, ça motive à titre personnel ?

Au départ je n’ai pas tout de suite réalisé mais finalement ça booste, ça peut ouvrir de nouveaux horizons, ça peut favoriser la confiance en soi. Tout le monde rêve d’y aller et de voir où il en est. C’est une façon de s’auto évaluer, de voir ce qu’il reste à travailler.