Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Handball : En Ligue des champions, le Brest Bretagne Handball sauve le nul à sept secondes de la fin

samedi 13 octobre 2018 à 16:44 Par Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel

Le Brest Bretagne Handball est toujours à la recherche de la première victoire de son histoire en Ligue des Champions féminine. Malgré un avantage de cinq buts à douze minutes de la fin, Brest doit se contenter du nul contre les Russes de Rostov (29-29).

Les supporters du Brest Bretagne Handball
Les supporters du Brest Bretagne Handball © Radio France - Thomas Lavaud

Brest, France

On y a cru ! A douze minutes de la fin, le Brest Bretagne Handball menait de cinq buts, et semblait tenir la première victoire de son histoire en Ligue des champions féminine. Mais face à Rostov, qualifié pour la finale à quatre de la précédente édition, les Brestoises n'ont pas tenu la distance. Grâce à un but de Pauline Coatanéa à sept secondes de la fin, Brest sauve tout de même le nul.

Darleux blessée en première période 

La première période est très indécise. Les deux équipes ne se lâchent pas. La marque est bien mieux répartie, côté Brestois, que la semaine dernière à Copenhague où le BBH avait été trop dépendant de Pop-Lazic et de Gros. Ce samedi, tout le monde participe. Du côté de Rostov, deux joueuses, Vyakhireva et Sen, font particulièrement mal à la défense brestoise tès tôt privée de sa gardienne, Cléopatre Darleux, sortie sur blessure. Malgré ça, et malgré un trou d'air en attaque entre les 11e et 18e minutes, Brest reste au contact à la mi-temps (15-16).

Et Gullden sort aussi sur blessure en seconde mi-temps

En seconde période, Brest continue de regarder dans les yeux une référence européenne, et prend même l'avantage à la 39e minute au prix d'une grosse défense. Brest était mené au score depuis la 11e minute... Brest creuse même un bel écart de cinq buts (26-21, 48e), porté par Ana Gros des grands jours. L'ex-Messine terminera meilleure buteuse brestoise avec  huit buts. 

C'est à ce moment que le BBH est victime d'une panne sèche. Bella Gulden doit elle aussi sortir sur blessure. S'en suit huit terribles minutes sans marquer un seul but pour le BBH. Ça ne pardonne pas contre un tel adversaire, et les Russes reprennent l'avantage à la 56e.

C'est finalement Pauline Coatanéa qui arrache l'égalisation à sept secondes de la fin. Sur une contre-attaque en solidaire à sept secondes de la fin. La même action qu'elle avait manqué quelques minutes plus tôt.

Il reste à Brest la satisfaction d'avoir accroché un gros. Mais le poids des regrets est réel car le BBH a payé ce nul au prix fort avec deux blessées d'importance. Et sa série de matchs sans succès s'étend désormais à trois.