Football

Handball - Théophile Caussé, un Panazolais au milieu des stars de l'équipe de France

Par Julien Balidas, France Bleu Limousin vendredi 27 janvier 2017 à 15:56

Théophile Caussé porte le maillot de Montpellier depuis le début de la saison
Théophile Caussé porte le maillot de Montpellier depuis le début de la saison © Radio France - GUILLAUME HORCAJUELO/EFE/Newscom/MaxPPP

A 24 ans, Théophile Caussé est une des valeurs sûres du handball français. Passé par les équipes de France de jeunes, il évolue désormais au Montpellier Handball. Avant d'en arriver là, il a usé le gymnase de Panazol. Entretien.

De Pana-Loisirs au Montpellier Handball, il y a quelques pas. Théophile Caussé les a franchis.

La rencontre avec Jackson Richardson

A dix ans, Théophile hésitait encore avec le rugby : "Mon cœur balançait et puis en fin de saison, il y a un eu un tournoi sur herbe à Panazol. Jackson Richardson était le parrain. Le voir jouer avec nous ça m'a fait rêver et je n'ai plus jamais quitté le hand" sourit Théophile.

Au milieu des grands de l'équipe de France

Après Panazol, direction Bordeaux pour le sport-études puis Dunkerque pour son premier contrat pro. Trois ans dans le Nord, avant d'atterrir à Montpellier, l'été dernier. "Le climat n'est pas le même. Je suis bien ici je veux continuer à progresser." Il y a de quoi progresser au milieu des Ludovic Fabregas, Vincent Gérard et autres Valentin Porte, qui brillent actuellement avec l'équipe de France.

"Je n'oublie pas le Limousin"

Pendant que les internationaux sont au mondial, Montpellier dispute des matches amicaux avant la reprise du championnat le 8. Il y avait le Limoges Hand 87 d'ailleurs au programme il y a quelques jours. "Cela fait plaisir de revoir des anciennes têtes. J'essaie de revenir de temps en temps pour faire un coucou."

Ce dimanche, Théophile suivra attentivement la performance des copains en finale du mondial : "On a l'impression de participer un peu à l'événement avec eux. On leur souhaite un maximum de réussite." Avant peut-être de porter à son tour le maillot bleu ? (Il a connu les équipes de France de jeunes avant une grave blessure) "Je veux aller plus loin. Etape par étape, mais y a toujours des petites choses qui trottent dans la tête c'est sûr."