Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Hatem Ben Arfa: "Si on me donne ma chance, et que je ne suis pas bon, je partirai de moi-même"

dimanche 26 mars 2017 à 12:35 Par Marc Podevin, France Bleu Paris et France Bleu

Le milieu de terrain du PSG s'exprime dans une vidéo, postée ce dimanche 26 mars sur Twitter. Lassé d'être cantonné au poste de remplaçant, Hatem Ben Arfa fait part de son mal-être. "Si on me donne ma chance, et que je ne suis pas bon, je partirai de moi-même", déclare-t-il.

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, Hatem Ben Arfa explique son ras-le-bol d'être remplacant
Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, Hatem Ben Arfa explique son ras-le-bol d'être remplacant © Radio France - Capture d'écran

Paris, France

La vidéo a été postée en pleine nuit de dimanche à lundi. Mais ce coup de com' n'a rien d'une improvisation. Le cadre n'est pas choisi au hasard: Hatem Ben Arfa apparaît d'abord en bord de Seine. Une carte postale pour mieux déclarer son amour à Paris, et à son club. Le ton est posé, grave. Hatem Ben Arfa se présente, face caméra, pour faire passer un message: il ne supporte plus d'être cantonné au poste de remplaçant.

Le milieu de terrain a lancé un hashtag sur les réseaux sociaux, #laforcedudestin. Ses fans s'en sont emparés pour le soutenir. Ses détracteurs aussi, pour mieux le critiquer.

Le verbatim de sa déclaration

"Je me doutais en venant à Paris que ça allait être compliqué, que j'arrivais dans un grand club, etc. Mais je ne pensais pas que ça allait être aussi compliqué que ça. Et je continue à me battre, parce que d'une, ici c'est un club que j'aime profondément et que je sais que je peux vraiment aider cette équipe. A tous les matchs, je sens et je sais que je peux vraiment aider cette équipe. Je me régale parce que j'ai de la chance de jouer avec de très bons joueurs, style Verratti, etc. Donc c'est toujours un plaisir de s'entraîner avec des joueurs comme ça, et j'arrive à garder ce plaisir là, grâce à ça. Moi, je ne revendique rien ici. Ni un temps de jeu, ni un poste précis. C'est juste que je veux vraiment qu'on me donne ma chance et que je sente qu'il y a vraiment une concurrence dans cette équipe. Je suis un compétiteur, je suis un champion dans ma tête. Je suis vraiment quelqu'un qui aime la gagne et c'est compliqué d'accepter cette situation, d'être remplaçant. On peut accepter d'être sur le banc si on sait que c'est temporaire ou qu'on peut tenter quelque chose sinon, c'est comme si c'était une punition. Si on me donne ma chance, et que je ne suis pas bon, je partirai de moi-même. Même pas, je comprendrais. Mais j'ai besoin qu'on me donne cette chance. Aujourd'hui, je n'accepte pas ma situation, et c'est normal. Ça serait bizarre, même grave d'accepter ça. Moi, ce qui est sûr, c'est que je ne vais pas lâcher, parce qu'on a encore des choses à faire, et puis après on verra. Mais en tout cas, ce que je peux vous dire, c'est que jusqu'à la fin de saison, je vais continuer à essayer de forcer mon destin."