Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Laurent Boissier dément l'arrivée de Ben Arfa au Nîmes Olympique

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

Laurent Boissier, le directeur sportif du Nîmes Olympique, a tenu à tordre lui-même le cou à la rumeur ce vendredi sur France Bleu Gard Lozère. "Hatem Ben Arfa chez les crocos, ce n'est pas d'actualité."

Ben Arfa à l'OGC Nice
Ben Arfa à l'OGC Nice © Radio France - Radio France

Nîmes, France

"Je ne l'ai pas trouvé au stade moi ce matin. J'ai pas dû le rencontrer !" C'est par cette petite phrase ironique lancée sur France Bleu Gard Lozère dans le "Croco Show", que le directeur sportif du Nîmes Olympique Laurent Boissier a démenti l'arrivée d'Hatem Ben Arfa chez les crocos.  C'est un serpent de mer du recrutement nîmois cette saison. Son nom a circulé avec instance du côté du Nîmes Olympique il y a trois semaines, mais Hatem Ben Arfa semble bien loin de trouver un accord avec le club gardois. 

"C'est flatteur pour le club d'entendre des noms comme ça. C'est bien, ça prouve qu'on intéresse. Je suis très heureux qu'on dise des choses pareilles. Mais ce n'est pas d'actualité du tout." Fermez le ban. L'ancien Rennais est toujours sans contrat, le milieu offensif de 32 ans reste libre de signer dans le club de son choix.

"Je ne suis pas alarmé pour le championnat" 

Laurent Boissier est également revenu sur le championnat. " Je ne suis pas alarmé. Je pense qu'on n'a pas eu trop de chance depuis le début d'année. On n'a pas été aidé par la VAR (l'assistance vidéo à l'arbitrage). On a joué aussi avec beaucoup de joueurs blessés. C'est peut-être notre faute à nous, le staff de ne pas avoir fait les changements qu'il fallait. Il y a beaucoup de choses !

Concernant le déplacement à Reims ce samedi 26 octobre, le directeur sportif a estimé sur France Bleu Gard Lozère qu'il était très simple. "C'est un match à trois points.  Il faut y aller comme d'habitude, avec ce qu'on a de plus gros dans le pantalon. Il faut montrer nos dents, qu'on est des guerriers, des combattants et ramener quelque chose de là-bas. Si ce n'est pas le cas, c'est Rennes qui paiera le prix fort chez nous." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu