Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Savoie : l’ETG poursuit sa descente en enfer, le club est relégué en CFA

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Il n’y a pas eu de miracle. La DNCG n’a pas été convaincue par les dossiers présentés hier par le club haut-savoyard. L’ETG est donc officiellement rétrogradé en CFA. Un gâchis lourd de conséquences pour les joueurs mais aussi les salariés du club, les jeunes et les supporters.

Les supporters ont appris la nouvelle de la relégation en CFA hier soir, lors d'un match amical disputé à Gaillard.
Les supporters ont appris la nouvelle de la relégation en CFA hier soir, lors d'un match amical disputé à Gaillard. © Radio France - Richard Vivion

"C’est une grande tristesse ! Voir plonger le club de mon cœur, je le suis depuis vingt-cinq ans, cela me fait mal." Supporter de la première heure, à l’époque ou l’on parlait encore des Croix de Savoie, Gaby a beaucoup de difficulté à encaisser la nouvelle. Un peu plus loin dans les gradins du stade de Gaillard, maillot de l’ETG sur le dos, un autre fan historique des roses à les yeux rougit. "C’est un vrai gâchis", lâche-t-il pendant que sur la pelouse, l’ETG dispute ce qui sera peut-être son dernier match. Une rencontre amicale contre Lyon Duchère. C’était hier soir, une défaite anecdotique 5 à 0. "Les joueurs ont appris la nouvelle (la relégation en CFA) quelques minutes seulement avant le coup d’envoie, s’excuse Romain Revelli, l’entraineur des roses. Ils avaient la tête ailleurs."

Une grande tristesse." (Les réactions de supporters de l’ETG)

Interview de Richard Vivion

Un peu plus tôt dans l’après midi, l’avenir de l’ETG s’est joué dans les locaux parisiens de la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG). Les dirigeants du club haut-savoyard ont présenté au gendarme financier du foot français deux dossiers. Le premier, pour évoluer dans le championnat de National était soutenu par le fond d'investissements Doyen Sports (à hauteur de 5 millions d'euros). Le second, pour la Ligue 2, était défendu par Yves Bontaz avec 8 millions d’euros selon le club. A hauteur seulement de 2,7 millions corrigeait dans la soirée le chef d’entreprise de la vallée de l’Arve. Mais peu importe les chiffres. La DNCG n’a pas jugé ces arguments assez solides et a directement envoyé l’ETG en CFA. Le club a annoncé hier soir dans un communiqué qu’il "prend acte de la décision mais étudie les possibilités d’un recours".

Le communiqué de l'ETG envoyé hier soir.  - Aucun(e)
Le communiqué de l'ETG envoyé hier soir.

Dépôt de bilan ?

Trois ans après une finale de Coupe de France et après quatre années passées en Ligue 1, l’ETG poursuit sa descente en enfer. "On parle aussi  de dépôt de bilan", indique un supporter. Un scénario catastrophe effectivement envisageable tant les finances des roses sont au plus mal. Le déficit avoisinerait les 5 millions d’euros. "C’est une catastrophe pour les joueurs mais aussi pour tout les jeunes du club (plus de 500 dans les différentes équipes)", poursuit un autre supporter.

C’est aussi une conséquence de la relégation en CFA. Le centre de formation de Blonay va "fermer ses portes dès lundi" a indiqué un membre de l’association de l’ETG en charge de la formation. Une quarantaine de jeunes footballeurs vont donc devoir trouver un autre club. "Cela fait six ans que je suis au club, j’ai vécu beaucoup de belles choses et là, ça me fait chier", lâchait hier soir le capitaine emblématique de l’ETG. Oliver Sorlin visiblement ému et inquiet pour "tout ces gamins qui s’entrainaient en rêvant de devenir professionnels comme nous. Et là tout s’arrête."

C’est triste. Il va falloir tout reconstruire mais cela va mettre du temps." (Olivier Sorlin, défenseur et capitaine de l’ETG).

Interview de Richard Vivion

Une amertume partagée par Romain Revelli. "Je me suis réengagé avec ce club s’était pas pour rien. Mais ma situation n’est pas le plus important. Il faut aussi penser aux jeunes et aux salariés." Les salariés, une quarantaine de personne qui aujourd’hui ne savent pas si, la semaine prochaine, elles auront encore un travail.

Ce soir c’est vraiment dur." (Romain Revelli, entraineur de l’ETG)

Interview de Richard Vivion

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu