Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Football

Havre AC – AC Ajaccio : le club havrais craint des débordements, mais fait tout pour les éviter

mercredi 13 mars 2019 à 11:52 Par Bertrand Queneutte, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

La venue de l’ACA, ce vendredi, au Stade Océane, à l'occasion de la 29ème journée de Ligue 2, fait craindre des débordements. Il s’agit de la première visite du club corse au Havre, depuis les incidents survenus à Ajaccio, en mai dernier.

Au match aller, en Corse, un important dispositif policier avait permis d'éviter d'éventuels incidents
Au match aller, en Corse, un important dispositif policier avait permis d'éviter d'éventuels incidents © Maxppp - Jean-Pierre Belzit

Le Havre - France

Ces dernières semaines, les réunions se sont multipliées entre la préfecture et les dirigeants des deux clubs : le Havre AC et l'AC Ajaccio. Réunions préparatoires, en vue de la 29ème journée de Ligue 2, ce vendredi (20h), qui ont notamment débouché sur un arrêté interdisant la venue de supporters ajacciens, aux abords et à l'intérieur du Stade Océane. Par ailleurs, les autorités ont aussi décidé de mettre à disposition du car visiteur une escort policière, et de mettre en place des patrouilles autour de leur lieu d'hébergement, sans préciser le nombre de fonctionnaires mobilisés, en plein centre ville du Havre, où ils passeront la nuit de jeudi à vendredi.

De son côté, le HAC assure que, dans l'enceinte, les dirigeants corses seront placés "dans de bonnes conditions", avec autour d’eux une partie des sièges condamnée, pour éviter tout contact avec une foule éventuellement hostile. Un périmètre de sécurité également pour le staff ajaccien : certaines rangées de sièges situées derrière leur banc seront elles aussi inaccessibles, pour cette occasion. Par ailleurs, des stadiers corses mais aussi du HAC, dont les effectifs seront renforcés, seront là pour assurer leur protection et éviter tout débordement. 

Appel au calme et à la raison

Un dispositif mis en place pour limiter voire éviter les dérapages, mais qui ne dissipent pas totalement les craintes. Le HAC appelle ainsi ses supporters au calme et à la raison. La volonté est claire : ne surtout pas donner la réplique, après les incidents survenus en mai dernier. Seulement, les dirigeants normands redoutent d’éventuelles provocations de la part de leurs adversaires qui pourraient être tentés, selon certains, d’allumer des mèches afin de contrebalancer les accusations dont ils ont fait l’objet ces derniers mois. 

La première d’entre elle serait, selon certaines voix au Havre, d’avoir refusé de dormir en dehors de la ville, ce jeudi. A Deauville, par exemple, comme le HAC l'avait visiblement suggéré.