Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Havre AC : trois nouveaux terrains d'entraînement autour du Stade Océane

lundi 29 janvier 2018 à 11:44 Par Bertrand Queneutte, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Jusque là éloignée du centre ville, l'équipe professionnelle du Havre AC va bientôt s'en rapprocher. Trois terrains d'entraînement vont en effet voir le jour dans les prochains mois, autour du Stade Océane. Ils serviront également pour la Coupe du Monde féminine de 2019.

Luc Lemonnier, maire du Havre et Président de la CODAH
Luc Lemonnier, maire du Havre et Président de la CODAH © Maxppp - Bertrand Queneutte

Le Havre, France

Jusque là installé à Saint-Laurent de Brèvedent, le centre d'entraînement du HAC va en partie migrer. En effet, trois terrains flambant neufs vont bientôt voir le jour autour du Stade Océane. L'idée est de rapprocher les joueurs professionnels de la ville et de l'enceinte dans laquelle ils évoluent. Ces terrains, qui verront le jour d'ici un an et demi, seront aussi mis à disposition d'une sélection nationale, dans le cadre de la Coupe du Monde féminine en France (7 juin / 7 juillet 2019).

Les travaux vont bientôt démarrer. Précisions de Luc Lemonnier, maire du Havre et président de la Codah, au micro France Bleu Normandie de Bertrand Queneutte

Le maire du Havre Luc Lemonnier, avec Bertrand Queneutte

Bertrand Queneutte : Les trois nouveaux terrains verront le jour d'ici l'été 2019 ?

Luc Lemonnier : L'impératif, c'était de pouvoir accueillir des entraînements dans le cadre de la Coupe du Monde féminine 2019. La CODAH met à disposition les terrains, le HAC réalise les travaux. Il y aura notamment un terrain avec une pelouse hybride, la même que celle du Stade Océane, ce qui permettra des entraînements optimum. 

BQ : A quoi va ressembler ce nouveau complexe ?

LL : Pour l'heure, ce sont des terrains. Il n'y aura pas de nouveaux bâtiments. A plus long terme, il y a aussi un projet qui serait d'imaginer une cité du sport autour du stade, mais cela mérite plus de discussions, peut-être même avec d'autres clubs sportifs que le club résident. Pour l'instant, on va se concentrer sur la réalisation de ces terrains. Les conventions sont signées et les travaux vont pouvoir bientôt démarrer. 

BQ : Les terrains seront tout proches du stade ? 

LL : Oui, juste derrière. 

BQ : Ils permettront à une grande nation du football féminin de s'y entraîner l'été prochain et de faire du Havre son camp de base ? 

LL : Oui, l'idée est de pouvoir accueillir en résidence une équipe qui vient de loin : les Etats-Unis, le Canada, ou le Japon. Cette équipe profiterait des nouvelles installations et serait au Havre durant trois semaines. 

BQ : Le coût de construction sera entièrement à la charge du HAC ? 

LL : Oui. L'accord que nous avons passé, c'est que si la convention qui expire en 2032 n'était pas renouvelée, la CODAH s'engage à racheter ces terrains. 

BQ : Sait-on ce que vont devenir les terrains de St Laurent de Brèvedent ? 

LL : Pas du tout. De toute façon, ils n'appartiennent pas à la ville. Le HAC fera son affaire. Cela fait partie d'une grande réflexion de réorganisation des équipements du club. 

BQ : Au delà de la Coupe du monde, est-ce que le fait de rapprocher les joueurs de la ville vous a séduit dans ce projet ? 

LL : Oui, c'est l'un des intérêts. Il y a aussi un pôle historique. Le Stade Océane n'est pas né nulle part, il est né à côté du Stade Deschaseaux. Donc recentrer un certain nombre d'équipements sportifs, en l'occurrence ceux dédiés au HAC, cela à un sens. Cela raconte l'histoire, et continue de raconter l'histoire du HAC.