Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ici C'est Brest ! L'émission du 5 octobre

mardi 6 octobre 2015 à 17:01 Par Benjamin Bourgine et Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel

Depuis l'Arena Café, sur le port du Chateau, nous recevions ce lundi le défenseur du Stade Brestois 29 Grégory Lorenzi. Sa place dans l'effectif, son rapport au Stade Brestois et sa carrière : Entretien avec celui pour qui "Brest pue le foot".

Le défenseur brestois pendant l'émission en direct de Brest
Le défenseur brestois pendant l'émission en direct de Brest © Radio France - Thomas Lavaud

Brest, France

Grégory Lorenzi a connu plusieurs Stade Brestois dans sa vie. En 2008, il arrive à Brest pour jouer en ligue 2. Deux fois prêté : à Bastia, puis à Arles-Avignon . Il rejoue en ligue 1 avec Brest pendant deux saisons à partie de 2011, avant de faire le choix de la Belgique. Mons. Puis de l'Allemagne, en 3e division. Des choix de carrière qui peuvent paraître étonnant. 

En 3e division allemande, avec des stades de 35.000 personnes

" Les prêts [Arles-Avignon, Bastia ndlr], c'était pour acquérir du temps de jeu ou avoir la possibilité de jouer en Ligue 1. L'objectif en Belgique, c'était de connaitre M. Scifo [Enzo Scifo, ndlr] et de peut-être goûter à une coupe d'Europe. Je suis très content de mon expérience belge, comme lors de mon premier passage à Mouscron il y a 10 ans. Et puis Ratisbonne, la Bavière, en 3e division, les gens ne connaissent pas trop cette division, mais quand vous allez jouer devant 35.000 personnes en 3e division, c'est extraordinaire. Nous, petit club de 3e division, on avait une Arena toute neuve de 20.000 places. Je voulais découvrir un vrai championnat étranger, parce que la Belgique francophone, bon, je n'étais pas si dépaysé. Je ne regrette en aucun cas ce choix. "

Ici C'est Brest, avec Grégory Lorenzi

Le latéral Grégory Lorenzi est à Brest depuis 2008 - Radio France
Le latéral Grégory Lorenzi est à Brest depuis 2008 © Radio France - Thomas Lavaud

"Brest, c'est une ville qui pue le foot" Grégory Lorenzi

Pas de langue de bois avec Grégory Lorenzi. "Je ne vais pas mentir, mon club de coeur, c'est Bastia, mais Brest pour moi, ça restera un club très important, où j'ai découvert la Ligue 1. " Et les jeunes joueurs, ont-ils envie de venir à Brest ? Pas facile, non, d'attirer des jeunes au bout de la Bretagne ? "C'est la vérité. Moi avant de signer là, j'étais très réticent à ma venue, et finalement je me suis très bien accoutumé à la région. Même si j'ai connu une saison difficile, et  surtout c'est un club avec une grande popularité ici en Bretagne. Il y  a plein de choses à faire à Brest. "