Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Incidents contre Lyon : match perdu et trois rencontres à huis clos pour le SC Bastia

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu RCFM
Bastia, France

Après les incidents du 16 avril dernier avant et à la mi-temps du match SCB/OL, les sanctions sont tombées. La commission de discipline de la Ligue de football professionnel a donné match perdu au Sporting qui devra, par ailleurs, joué ses deux prochaines journées à huis clos et loin de ses bases.

Match perdu et huis clos prolongé pour le SCB après les incidents survenus contre Lyon
Match perdu et huis clos prolongé pour le SCB après les incidents survenus contre Lyon © Maxppp -

Pas de retrait de points pour le Sporting Club de Bastia, mais match perdu sur tapis vert contre Lyon, après les violences du 16 avril dernier à Furiani qui ont conduit à l'arrêt du match.

C'est la décision de la commission de discipline réunie jeudi 4 mai au soir à Paris. Commission de discipline qui a également décidé de prolonger la suspension du stade Armand Cesari pour deux rencontres supplémentaires. Les deux prochains matches à domicile de Bastia seront donc eux aussi délocalisés et se joueront à huis clos. Autre sanctions, les trois prochaines rencontres à l'extérieur des bleus auront lieu sans supporters en tribune visiteurs.

Enfin, dernière sanction, individuelle celle-là : le directeur des services généraux du SCB et directeur de la sécurité, Anthony Agostini, impliqué dans ces incidents selon la commission, est suspendu pour quatre mois ferme et deux mois avec sursis de toutes fonctions officielles.

Le SCB décide de faire appel

Les dirigeants Bastiais ont en effet annoncé qu'ils feraient appel de ces sanctions auprès de la Fédération Française de Football. Selon le président Pierre-Marie Geronimi, il s'agit "d'une sanction très lourde, sportive et financière. Il faut savoir que chaque match délocalisé nous coûte entre 150 et 20 000 euros. La note est salée."

"C'est une sanction très lourde", estime Pierre-Marie Geronimi, le président du SCB

"Ce qui s'est passé est une honte pour le football"

Des sanctions lourdes, mais justifiées pour Sébastien Deneux, le président de la commission de discipline de la LFP. "Ce qui s'est passé, dit-il, est une honte pour le football, il fallait des sanctions lourdes."

Sébastien Deneux, le président de la commission de discipline de la LFP

Audience correctionnelle le 15 mai

Par ailleurs à la suite de ces incidents, dix personnes ont été présentées ce jeudi, devant le parquet de Bastia. Ressorties libres de cette audition, elles se sont vues notifier un contrôle judiciaire avec interdiction de stade . Elle comparaitront devant le tribunal correctionnel de Bastia le lundi 15 mai. La justice leur reproche de s'être introduit sur la pelouse sans autorisation et d'avoir troublé le déroulement du match. A l'occasion de cette audience, elles retrouveront les cinq autres personnes déjà mises en examen dans ce dossier, fin avril, et mises en examen pour "violences en réunion". Deux ont été écrouées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu