Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Incidents du derby ASSE-OL : pour Dominique Rocheteau "Fékir n’a pas le droit de faire ce geste de provocation"

lundi 6 novembre 2017 à 19:50 Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire

À L'Étrat, l’ambiance était morose lundi, lendemain de derby. En ce qui concerne la communication, c’est Dominique Rocheteau qui s'y colle. Il enchaîne les interviews et utilise des mots comme "désolation". Mais le directeur sportif ne lâche pas l'entraîneur Oscar Garcia, et accuse Fékir.

"Le premier mot qui me vient c’est énorme déception. Presque aussi de la désolation"  Dominique Rocheteau
"Le premier mot qui me vient c’est énorme déception. Presque aussi de la désolation" Dominique Rocheteau © Radio France - Sandrine Morin

Saint-Étienne, France

Quelques heures après la défaite historique dans un derby, 5-0 ce dimanche 5 novembre, on sent que tous les mots de Dominique Rocheteau sont choisis, pesés et clairement pensés avec le staff de l'ASSE. Pour lui, les joueurs, l'entraîneur, n'ont pas démérité. C'est un enchaînement de plein de mauvaises choses qui a conduit à la défaite d'hier. Interview du directeur sportif des Verts.

"Le premier mot qui me vient c’est énorme déception. Presque aussi de la désolation. C’est une claque. Une claque de 5-0 chez nous dans un derby alors que nous avions bien préparé ce match. On savait que nous n’étions pas favoris. On savait que Lyon nous était supérieur. Mais de là à prendre 5-0 comme cela, c’est très dur."

"Malheureusement, c’est dans le calendrier, mais on n’a pas rencontré Lyon au meilleur moment. Eux, ils sont au top, ils sont en pleine confiance, ils enchaînent des résultats positifs. Nous on est sur un mois d’octobre difficile. On a bien démarré la saison avec deux bons mois. On s’est retrouvé troisième. On n’était peut-être pas à notre niveau à ce moment-là. Et ce match-là, nous ne l’avons pas joué à notre niveau non plus. Parce qu’on peut mieux que ce qu’on a donné dans ce derby."

"On est tous avec Oscar Garcia"

L’avenir avec Oscar Garcia après cette déroute. Comment vous avez envie d’accompagner le coach ?

"Énorme solidarité. On est tous avec lui. Oscar Garcia, ça été un très grand joueur, c’est un très grand entraîneur. C’est un compétiteur. J’ai accompagné Christophe Galtier dans des moments comme ça. Il a vécu des moments difficiles comme ça. Et le propre des grands entraîneurs c’est de rebondir vite et je sais qu’il va rebondir très vite."

Le dialogue, la confiance entre lui les joueurs ne sont pas rompus ?

"Pas du tout. Pas du tout. Le staff est là. Bien là. C’est un staff qui travaille beaucoup et on a entièrement confiance en eux. Et au niveau des joueurs, on peut toujours faire des reproches, mais dans la première mi-temps. On était présent, on était dans l’état d’esprit d’un derby."

Un derby qui se termine avec des incidents… Comment les avez-vous vécus ?

"Un derby c’est toujours électrique donc les joueurs se doivent d'être exemplaires. Je ne vais pas accabler Nabil Fekir. C’est un grand joueur. Il a fait un grand match. Mais il n’a pas le droit de faire ce geste de provocation dans le contexte du match. C’est le cinquième but. On est à Geoffroy-Guichard. Il y a la déception des supporters et c’est un geste de provocation et même d’humiliation. Il ne doit pas faire ce geste. Et même Jean-Michel Aulas qui fait ses tweets. Il faut toujours rester humble car dans le sport tout va très vite. Positif , négatif, Il faut garder une certaine humilité."

"Un geste de provocation et d'humiliation"

Après ce geste, les Kops répondent fort… mais tout vient du geste de Fekir selon vous ?

"Oui… bien sûr. Complètement (silence). Bien sûr que nous ne cautionnons pas l’envahissement du terrain. Malheureusement il y en a de plus en plus. Il faut faire en sorte qu’il n’y en ait plus. Que le football soit toujours une fête. Et justement, les joueurs doivent avoir un comportement exemplaire. Parce que les supporters réagissent par rapport à ce qui se passe sur le terrain. Et malgré tout ce que l’on peut dire, ce qui s’est passé hier après l’envahissement du terrain a été plutôt bien géré. Samuel Rusten, le stadium manager (directeur de la sécurité) a fait un gros boulot. J’étais dans le vestiaire des délégués, des arbitres, tout a été plutôt bien géré puisque qu’on a repris le match de manière rapide. On verra ce qui va se passer par la suite. Il y a une instruction, on va suivre cela."